Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L214 interpelle les candidats aux municipales, à Clermont, sur les droits des animaux

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Sur la place de Jaude, samedi 29 février, les Clermontois étaient invités à écrire, au dos d'un bulletin de vote, leurs désirs concernant le droit des animaux, afin d'interpeller les candidats aux municipales. Le but : les inciter à prendre des engagements concrets

L214 avait installé son stand place de Jaude.
L214 avait installé son stand place de Jaude. © Radio France - Léo Corcos

Malgré les bourrasques de vent et la fine pluie qui sont tombées sur Clermont, les militants de L214 étaient bien présents pour interpeller les habitants, ce samedi 29 février.

Au travers des Clermontois, ce sont les candidats aux municipales que L214 veut interpeller. L'idée, c'est de les faire s'engager concrètement, pour leur éventuelle mandature, sur plusieurs sujets. L214 a ainsi proposé aux candidats aux élections municipales de signer l’engagement "Une ville pour les animaux" : 

  • exclure de la commande publique l’ensemble des produits issus de l’élevage intensif, issus des pires pratiques d’abattage, ainsi que les produits d’entretien testés sur les animaux ;
  • introduire dans les cantines deux repas végétariens hebdomadaires et une option végétarienne quotidienne ;
  • soutenir l’adoption par le Conseil municipal d’un vœu demandant une interdiction nationale des cirques détenant des animaux sauvages ainsi que des corridas ;
  • promouvoir la coexistence pacifique avec les animaux sauvages habituellement chassés et les animaux liminaires (vivant en ville sans pour autant être domestiqués, comme les pigeons) ;
  • soutenir une politique de stérilisation des chats errants.
  • attribuer une délégation "protection animale" à un adjoint et inclure la protection animale dans la politique de la ville

Pour l'instant, seules trois listes se sont engagées : celle d'Olivier Bianchi, celle de Philippe Fasquel, et celle d'Eric Faidy.

Une enquête de l'IFOP, datée de novembre 2019, et mandatée par L214, montre que 72 % des Français trouvent important que, dans leur commune, les candidats aux élections municipales de mars 2020 s'engagent sur des mesures concrètes en matière de protection animale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu