Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

La 3e victime du Covid-19 en Haute-Vienne est un prêtre du diocèse

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu Creuse

Le coronavirus a fait une troisième victime en Haute-Vienne. Il s'agit d'un prêtre en retraite de 85 ans. Le père Pierre Sauvage avait été curé à Limoges, à Rochechouard. Il a été également prêtre ouvrier et aumônier des prisons durant de nombreuses années.

Le père Pierre Sauvage est la 3ème victime du coronavirus en Haute-Vienne
Le père Pierre Sauvage est la 3ème victime du coronavirus en Haute-Vienne - Christiane Vigneron

Il s'est éteint ce mercredi soir au CHU de Limoges. Le père Pierre Sauvage est la troisième victime du coronavirus en Haute-Vienne. Il avait 85 ans. Souffrant de plusieurs affections dues à l'âge, notamment un cœur fragile, il était hospitalisé depuis plusieurs jours. Il était né à La Souterraine en 1935. Il a fait toute sa carrière ecclésiastique en Limousin. Il a été notamment vicaire à Rochechouart, puis auxiliaire à l'église Sainte-Claire de Limoges. Homme d'une grande fibre sociale il a été longtemps prêtre ouvrier et aumônier des prisons, ainsi qu'aumônier du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement -Terre Solidaire. 

L'émotion du diocèse de Limoges

Parmi les membres du diocèse de Limoges, où l'abbé Sauvage restait très actif, l'émotion est très forte. "Tout le monde est très touché" souligne le père Pierre Morin, le vicaire général. "le presbytérium fonctionne comme une grande famille, ajoute-t-il. Du coup c'est un peu un père que nous perdons". L'abbé Morin l'avait eu il y a quelques jours au téléphone. "Il était très faible. Il m'a dit : dis bien à tous de se protéger, de faire le maximum". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu