Société

La bactérie tueuse d'oliviers préoccupe les oléiculteurs du Nyonsais dans la Drôme

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 17 avril 2015 à 6:01

Des oliviers à Nyons
Des oliviers à Nyons © Radio France - Nathalie Rodrigues

Pas de panique mais un peu d'inquiétude pour les oléiculteurs du Nyonsais. Ils redoutent celle qu'on appelle la bactérie tueuse d'oliviers. Depuis 2013, elle a déjà décimé des dizaines de milliers d'arbres dans les Pouilles en Italie. Et un premier cas a été identifié en France sur le marché de Rungis. Un cas néanmoins contenu, sans risque de propagation assure le gouvernement.

Voilà qui ne rassure pas les oléiculteurs du Nyonsais. La bactérie tueuse d'oliviers a été détectée pour la première fois en France. Le gouvernement a annoncé qu'un caféier infecté en provenance du Costa Rica avait été intercepté au marché de Rungis. Le cas a été contenu, pas de risque de propagation d'après le Ministère de l'Agriculture.

Il n'empêche que cette bactérie appelée Xylella Fastidiosa est très redoutée: il n'existe pas de remède, hormis l'arrachage des arbres contaminés. Elle a déjà décimé des dizaines de milliers d'oliviers dans la région des Pouilles en Italie. Par mesure de protection, la France a interdit l'importation de certains végétaux en provenance de cette région et d'autres zones infectées dans le monde, notamment le continent américain.

Cette bactérie occupe les conversations entre oléiculteurs à Nyons, dans la Drôme. Aucun symptôme n'a été détecté dans les vergers, l'heure n'est donc pas à la panique. Mais les professionnels sont vigilants.

Oliviers bactérie ENRO 1