Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La baguette sera la candidate de la France pour le patrimoine de l'Unesco

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La baguette de pain a battu les toits de zinc de Paris et le Biou d'Arbois, une fête du Jura. C'est elle qui a été choisie pour être la candidate de la France à l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, apprend-on ce vendredi 26 mars.

La baguette sera la candidate de la France à l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco [photo d'illustration].
La baguette sera la candidate de la France à l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco [photo d'illustration]. © Maxppp - IAN LANGSDON/EPA/Newscom

La baguette de pain française va-t-elle entrer au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco ? Elle a en tout cas passé une première étape en étant choisie pour être la candidate de la France, au détriment des toits de zinc de Paris et d'une fête vinicole en Arbois, a appris l'Agence France presse ce vendredi 26 mars, confirmant une information du journal Le Parisien. Le ministère avait jusqu'au 31 mars pour déposer son dossier. La décision finale appartiendra à l'Unesco qui ne se prononcera pas avant l'automne 2022.

"Si cette candidature nationale était couronnée de succès devant l'Unesco, l'inscription de cet élément permettra de faire prendre conscience qu'une pratique alimentaire faisant partie du quotidien, partagée par le plus grand nombre et allant de soi, constitue un patrimoine à part entière", a indiqué le ministère de la Culture dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La baguette française, une tradition mise à mal par l'industrialisation

Le ministère rappelle que le nombre de boulangeries est "en constante baisse, notamment dans les communes rurales". "En 1970 on comptait 55.000 boulangeries artisanales (une pour 790 habitants) contre 35.000 aujourd’hui (une pour 2.000 habitants), souvent au profit de la vente de baguettes produites industriellement", ajoute-t-il. Des mesures de sauvegarde sont envisagées par les ministères de la Culture et de l'Agriculture, "à travers notamment la mise en place d’actions de sensibilisation auprès du grand public, visent à freiner cette baisse en valorisant davantage la filière artisanale".

La baguette, symbole de la vie quotidienne des Français, immortalisée par des films et des publicités, est une appellation apparue au début du XXe siècle à Paris. Pain long, une baguette est réalisée à partir de quatre ingrédients seulement (farine, eau, sel, levure ou levain). Elle se doit d'offrir une croûte croustillante et une mie moelleuse et alvéolée, lorsqu'elle est faite dans les règles.

"Après quatre ans de travail, c'est une grande fierté que notre dossier ait été choisi par la France", a déclaré à l'AFP Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française. "Cela valorise notre savoir-faire et cela peut inciter des jeunes à choisir le métier" car il y a beaucoup de postes à pourvoir dans la boulangerie, relève-t-il.

La baguette à la conquête de l'Unesco

Près d'une centaine de dossiers dans le monde obtiennent chaque année le label de l'inscription au patrimoine des biens immatériels. Pour concourir au prestigieux label, le candidat doit être d'abord inscrit à l'inventaire national, comme le sont des centaines de savoir-faire et de biens en France. Dans une deuxième étape, il doit être jugé apte à être présenté à l'Unesco, sur avis consultatif du Comité du Patrimoine ethnologique et immatériel (CPEI).

Pour retenir une candidature, le projet doit fédérer une communauté concernée, ce qui était le cas aussi bien pour les boulangers que pour les couvreurs-zingueurs.

Par ailleurs, deux dossiers multinationaux impliquant la France seront également déposés, au titre du patrimoine culturel immatériel : les fêtes de l’Ours dans les Pyrénées (Andorre, France) et la culture vivante de la fête foraine et l’art des forains (Belgique, France).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess