Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La banque alimentaire espère collecter une centaine de tonnes d'aliments en Dordogne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Près de 500 bénévoles de la Banque alimentaire sont mobilisés en Dordogne pendant deux jours, pour collecter des conserves, du café, du sucre, etc. à la sortie de 90 magasins et grandes surfaces. Cette collecte représente 15 à 20% des 590 tonnes de nourriture distribuées chaque année en Périgord

Au Leclerc de St-Astier les bénévoles de la Banque alimentaire ont collecté plusieurs bacs de denrées
Au Leclerc de St-Astier les bénévoles de la Banque alimentaire ont collecté plusieurs bacs de denrées © Radio France - Harry Sagot

La 36e collecte de la Banque alimentaire se déroule ce vendredi et ce samedi 28 novembre. En Dordogne, près de 500 bénévoles sont mobilisés à la sortie de 90 magasins et grandes surfaces, et pour transporter et trier les denrées offertes par les Périgourdins. En 2019, cette collecte avait permis de récolter 105 de tonnes de café, d'huile, de pâtes, de conserves, etc., c'est à dire 18% des 590 tonnes distribuées dans l'année à 68 associations caritatives périgourdines, soit l'équivalent d'1,2 million de repas.  besoins annuels. Chaque mois, plus de 12.000 Périgourdins mangent grâce à la Banque alimentaire. 

Des Périgourdins heureux de donner

A Saint-Astier par exemple, Marie-Jo et Claude se sont installés à l'entrée du supermarché Leclerc, et leurs grands bacs se remplissaient à vue d'oeil vensdredi. Marie-Jo était ravie de l'accueil "globalement on est bien accueillis. Bon, on a des refus (les gens ne sont pas obligés de donner) mais _cette année les gens me semblent généreux_, et certains nous disent 'mais une poche c'est pas assez !' et ils nous en donnent davantage." Chantal, par exemple, a déposé des boîtes de ravioli et de cassoulet : "il faut bien aider les autres, et ceux qui n'ont rien, ben il faut bien qu'ils aient un petit peu. et ça me fait plaisir d'aider les gens." Même écho chez Jean-Marie "je viens de faire un petit don à la banque alimentaire, parce que on peut tous se retrouver dans une situation difficile, et j'apprécierais qu'on fasse la même chose." Ceux qui ne pourront pas offrir des denrées pendant cette collecte peuvent financer 

Le reportage de Thibault Delmarle au Leclerc de Saint-Astier

Les denrées offertes par les clients sont rangées par les bénévoles de la Banque alimentaire pour être regroupées et triées
Les denrées offertes par les clients sont rangées par les bénévoles de la Banque alimentaire pour être regroupées et triées © Radio France - Harry Sagot

La Banque alimentaire de Dordogne profite de ce week-end de collecte pour défendre son projet dans le Budget participatif du Conseil départemental de la Dordogne. Ce financement - c'est le projet n°422 - pourrait lui permettre d'acheter un camion pour le transport des denrées. Les personnes qui ne pourront pas offrir des denrées ce week-end peuvent participer à la collecte en finançant un "panier solidaire" de 6€ à 137€ sur le site internet de la Banque alimentaire de Dordogne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess