Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La barbe partout, de Marseille au gouvernement

-
Par , France Bleu Provence
Marseille, France

Les barbus n'ont pas attendu la nomination d'Édouard Philippe à Matignon pour céder à la mode. Depuis quelques années, la barbe est bien devenue tendance. Mais c'est aussi un code politique qui vient d'être cassé, selon Christian Bromberger, professeur d'ethnologie à l'Université de Provence.

Chez David T, barbier à Marseille (6e arrondissement, rue Edmond Rostand)
Chez David T, barbier à Marseille (6e arrondissement, rue Edmond Rostand) © Radio France - Tony Selliez

Certes, cela paraît anecdotique mais avec Édouard Philippe, le Premier ministre du gouvernement d'Emmanuel Macron, la barbe a fait son entrée à Matignon. C'est même une première sous la Ve République

"On casse un code. La période précédente était celle du glabre. Avec un visage lisse. Une sorte d'esthétique minimaliste qu'on avait aussi bien dans le mobilier, dans les ordinateurs, sur les murs." Christian Bromberger professeur d'ethnologie à l'université de Provence et auteur de "Les sens du poil. Une anthropologie de la pilosité"

Le Premier Ministre, Edouard Philippe
Le Premier Ministre, Edouard Philippe © Maxppp -

Le monde politique en général est plutôt hermétique à cette tendance depuis une dizaine d'années, à ce retour à la barbe de trois jours, voire à la barbe touffue, façon hipster, qu'on voit davantage par exemple chez les sportifs, les artistes mais aussi ceux qu'on a coutume d'appeler les "cadres dynamiques".

"La barbe, c'était surtout la IIIe République. Une barbe blanche et grise. Les républicains : Jules Grévy, Loubet, Gambetta, Jaurès. Une barbe plutôt de gauche et ample, fournie !" Christian Bromberger

L'interview intégrale de Christian Bromberger, professeur d'ethnologie à l'université de Provence et auteur de "Les sens du poil. Une anthropologie de la pilosité"

À Marseille, les barbiers sont contents

Édouard Philippe ne va pas lancer une mode. La tendance a déjà plusieurs années.

Un premier ministre barbu ? Plutôt bien vu à Marseille ! Reportage France Bleu Provence

David Touboul est coiffeur-barbier rue Edmond Rostand, dans le 6e arrondissement de Marseille. Et lui n'est absolument pas tombé de sa chaise en voyant un Premier ministre barbu !

David Touboul, barbier à Marseille "je savais qu'à un moment donné en politique on allait trouver des barbus ! (..) je ne vois pas ce que ça changerait dans son comportement au travail"

"Ces barbes étaient plutôt un indice de vieillesse ou d'âge très mur. Là, c'est plutôt un indice de jeunesse ambitieuse." Christian Bromberger

Il est loin désormais le métrosexuel imberbe des années 1990-2000 !

"Ce sont des barbes très entretenues. Pas du tout celles du révolutionnaire, de l'ermite ou du SDF." Christian Bromberger

À Marseille, les barbiers se multiplient, il y a de plus en plus de salons spécialisés. France Bleu Provence s'est invitée dans le salon "David T", rue Edmond Rostand dans le 6e arrondissement.

La barbe ? Une religion chez David T, barbier à Marseille (13006)

Le tableau des coupe-choux chez David Touboul, barbier à Marseille (13006)
Le tableau des coupe-choux chez David Touboul, barbier à Marseille (13006) © Radio France - Tony Selliez
Choix de la station

À venir dansDanssecondess