Société

La base de voile de la Haie-Traversaine bientôt fermée ?

Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne dimanche 2 juillet 2017 à 6:50

Le site de la Haie-Traversaine coûte cher au département : 275 000 euros de subvention
Le site de la Haie-Traversaine coûte cher au département : 275 000 euros de subvention © Radio France - Fabien Burgaud

Le conseil départemental, qui subventionne l'association gérante, vient de lancer un appel à projets pour reprendre le site. La base de voile ne rapporte pas assez et propose peu d'activités. Date limite pour les dossiers de reprise le 31 juillet.

Est-ce le dernier mois pour faire des tours de voile à la Haie-Traversaine ? La question se pose après la décision du conseil départemental de se désengager du site. Un appel à projets a été lancé : objectif trouver un repreneur privé qui a jusqu'au 31 juillet pour se faire connaître. Le lieu coûte cher au département : 275 000 euros de subvention par an à l'association "Voile et Loisirs" qui gère les lieux. "C'est dommage que la communauté de communes de Mayenne n'ait pas pris ce dossier en charge comme l'ont fait d'autres intercommunalités au Gué de Selle ou à la Rincerie. Le tourisme et les loisirs sont leurs compétences, pas celles du département"**,** se défend le président du département, Olivier Richefou.

Le président de l'association reste optimiste pour l'avenir

La base de voile rapporte surtout peu : 7% sur les 320 000 euros du budget de fonctionnement soit environ 22 000 euros. Autre reproche, le manque de diversification du lieu. Pour l'heure, on peut y faire que de la voile ou encore du paddle. Trop peu vu la taille du site, estime le conseil départemental. "Il ne se passe pas assez de choses, opine Gérard Dujarrier, président de l'association "Voile et Loisirs" et conseiller départemental. Mais je suis optimiste pour l'après-31 juillet. Il faut ouvrir à plus d'activités pour accueillir les haut-Mayennais. Je vois plein de gens qui me disent que le site est magnifique, qu'on devrait pouvoir y faire des fêtes de famille. Et je pense qu'il y a des gens de bonne volonté, des élus qui vont se pencher dessus car on a besoin d'une autre gestion de site!" se réjouit-il. Verdict à la fin du mois.