Société

La basilique fait peau neuve à Évron

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne dimanche 21 mai 2017 à 6:47

La basilique d'Evron
La basilique d'Evron © Radio France

Débutés au printemps 2016, les travaux de restauration de la verrière sud de la basilique d'Évron se sont achevés cette semaine. Un reportage de Johan Bescond.

Après un an de chantier et un travail d'orfèvre avec des manipulations réalisées au millimètre près, la verrière sud de la basilique a retrouvé une seconde jeunesse. Une restauration rendue nécessaire à cause des nombreuses dégradations de ce vieil édifice religieux.

"Un matin en poussant la porte de la basilique, on a retrouvé des morceaux de pierre tombés sur le sol. Il s'est avéré qu'ils provenaient d'un des vitraux, de la grande verrière située du côté sud. Les meneaux, qui sont les parties en pierre entre les différentes pièces de verre, commençaient très sérieusement à s'effriter. La pierre s'est déminéralisée au fil du temps. Finalement on s'est retrouvé avec un vitrail, dont la partie la plus solide était la partie en verre plutôt que la partie en pierre...", explique Emmanuel d'Erceville, responsable du patrimoine des Coëvrons.

La basilique se trouve au coeur de la ville et constitue le symbole du patrimoine evronnais. " C'est une fierté d'avoir un tel bâtiment, avec sa partie gothique et sa partie romane. Il a d'ailleurs structuré la géographie de la ville. Si on regarde la place du parvis, l'alignement des maisons correspond aux anciens remparts. C'est toute une histoire de la ville qui s'écrit à travers la basilique et nous aimerions, avec l'équipe municipale, la mettre beaucoup plus en valeur", précise Sophie Lechat-Gatel, adjointe au maire en charge de la culture, du tourisme et du patrimoine.

Le coût total des travaux s'élève à plus de 300.000 euros, dont 79.000 ont été pris en charge par la commune. Un premier chantier qui en appelle d'autres. La ville a en effet mis en place un plan de restauration pour son monument historique.

Il devrait s'étendre sur les 20 ou 30 prochaines années.