Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Baule : sur la plage, les Brassés ne remplaceront pas l'emblématique restaurant Le Nossy Be

mardi 7 novembre 2017 à 19:01 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Le feuilleton autour des concessions de la plage continue à la Baule. Sélectionnés fin octobre par Véolia, les Brassés qui devaient remplacer l'emblématique Nossy Be ont décidé de jeter l'éponge. Ils étaient l'objet de vives critiques sur les réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont soutenu le Nossy Be
Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont soutenu le Nossy Be © Radio France - Anne Patinec

La Baule, France

Dans un communiqué, les Brassés expliquent "qu'ils n'iront pas prendre l'eau à la Baule". Les Nantais avaient pourtant été retenus par Véolia le mois dernier. Ils souhaitaient transposer sur le sable le concept qu'ils exploitent déjà avec succès à Nantes avec une micro-brasserie fabriquant sa bière locale et un bar-restaurant. Se basant sur plusieurs critères, le nouveau concessionnaire de la plage préférait leur projet à celui du restaurateur en place , Stéphane Malhaire, le patron du Nossy Be, un établissement fréquenté par de nombreuses personnalités depuis une trentaine d'années.

Grosse mobilisation en faveur du Nossy Be

Dès l'annonce du choix de Véolia, de nombreuses personnes se sont mobilisées en faveur du Nossy Be. Des milliers de messages de soutien affluent sur les réseaux sociaux. Deux pétitions sont lancées dont une qui dénonce l'installation d'un bar à bières sur la plage. Sur l'avenue de Gaulle, plusieurs commerces affichent "je suis Nossy Be La Baule". Sur internet, certains commentaires critiquent violemment le projet des Nantais. Dans leur communiqué, les Brassés disent vouloir "mettre un terme à la désinformation voire à la diffamation" qui dégradent l'image de leur entreprise. Ils envisagent de développer leur projet "sur un rivage plus opportun".

Plusieurs commerçants du centre-ville affichent leur soutien au Nossy Be - Radio France
Plusieurs commerçants du centre-ville affichent leur soutien au Nossy Be © Radio France - Anne Patinec

Une seconde chance pour le Nossy Be

Véolia prend acte de la décision des Brassés et la regrette "eu égard à la qualité de l'offre". Désormais, Stéphane Malhaire, le patron du Nossy Be est seul en lice. "En cas d'amélioration notable de son offre, le Nossy Be peut prétendre à être sélectionné sur ce lot " confirme le concessionnaire.

"Ce n''était pas une bonne idée de placer les Brassés sur le lot du Nossy Be. Beaucoup de personnes avaient du mal à imaginer La Baule sans le Nossy Be. Tous ces témoignages ça me motive pour représenter un dossier qui satisfasse Véolia" Stéphane Malhaire, le patron du Nossy Be