Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La braderie de Bordeaux a attiré 200.000 chalands

dimanche 20 juillet 2014 à 7:00 Par Lorrain Sénéchal, France Bleu Gironde

L'édition 2014 s'est terminée ce samedi, après trois jours d'une braderie un peu mitigée pour les commerçants : si l'affluence a été au rendez-vous, les clients potentiels sont plutôt frileux cette année. Du coup, les produits phares sont des tous petits prix, comme le "rainbow loom".

La rue Sainte-Catherine était noire de monde ce samedi pour le dernier jour de la braderie
La rue Sainte-Catherine était noire de monde ce samedi pour le dernier jour de la braderie © Radio France

La braderie de Bordeaux s'est terminée ce samedi, elle aura attiré 200.000 personnes sur trois jours rue Sainte-Catherine. Mais six ans de crise ont forcément forgé les habitudes des flâneurs. À la braderie, on vient d'abord pour se promener : c'est ce que disent la plupart des passants.

Les passant ne sortent pas facilement leur porte-feuille

Les vendeurs sont donc obligés de casser les prix pour attirer les promeneurs en clients. Ce samedi, les prix étaient jusqu'à quatre fois moins chers qu'au premier jour de la braderie. Pour Yann, commerçant à la braderie depuis 10 ans, cette année n'est pas la meilleure loin de là.

"Une affluence en baisse de 20 à 30 %, cela se voit sur le chiffre d'affaires." — Yann, commerçant

Yann, commerçant : "moins de monde que l'an dernier"

Chez Yann, ce qui part le mieux, ce sont les rainbow loom, ces petits élastiques dont se servent les enfants pour confectionner des bracelets, un peu à la manière des scoubidous.

Le rainbow loom se vend bien justement parce qu'il n'est pas cher. C'est ce qu'affirme le directeur de la braderie Éric Malézieux, de la Ronde des quartiers. Selon Éric Malézieux, c'est le signe que les acheteurs sont prêts à dépenser. D'ailleurs il dresse un bilan dans l'ensemble plutôt positif de la braderie.

Eric Malézieux, directeur de la braderie : "Plutôt satisfait."

Deux cents mille personnes se sont rendues rue Sainte-Catherine en trois jours. Avec un tel niveau d'affluence, même si les acheteurs sont frileux, les 700 commerçants de la braderie sont globalement satisfaits.

Le reportage complet de Lorrain Sénéchal à la braderie de Bordeaux