Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Bretagne gagne toujours des habitants mais sa croissance démographique ralentit

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Au 1er janvier 2016, la Bretagne comptait 3.306.529 habitants, soit une croissance de 0,5% par an entre 2011 et 2016. Mais cette hausse est plus modérée qu'entre 2006 et 2011. L'Ille-et-Vilaine reste le département le plus peuplé, devant le Finistère, le Morbihan et enfin les Côtes-d'Armor.

Au 1er janvier 2016, la Bretagne comptait 88.762 habitants de plus qu'en 2011.
Au 1er janvier 2016, la Bretagne comptait 88.762 habitants de plus qu'en 2011. © Maxppp - Vincent Isore

Bretagne, France

3.306.529 habitants en Bretagne au 1er janvier 2016 : la population est encore en augmentation dans la région. Ce sont les chiffres publiés ce jeudi par l'Insee. Mais la croissance démographique ralentit : elle s'établit à 0,5% en moyenne par an, entre 2011 et 2016, contre 0,8% entre 2006 et 2011.

Evolution de la population en Bretagne entre 2011 et 2016. - Aucun(e)
Evolution de la population en Bretagne entre 2011 et 2016. - © Insee, recensements de la population

La population est en augmentation dans les quatre départements bretons. Au niveau national, la croissance démographique est plus faible (+ 0,4%).

L'Ille-et-Vilaine, département le plus peuplé

L'Ille-et-Vilaine est le département où la croissance est la plus forte : + 1,1% par an. Il compte, au 1er janvier 2016,  1.051.779 habitants, soit 55.340 de plus qu'il y a sept ans. Dans les autres départements, la hausse est plus modérée. 

Le Finistère compte 908.249 habitants (+ 0,2% en moyenne par an). La progression y est plus faible qu'entre 2006 et 2011. Même chose dans le Morbihan où l'on compte 747.548 habitants (+ 0,6% après +0,9%). Enfin les Côtes-d'Armor est le département le moins peuplé de Bretagne. On y dénombre 598.953 habitants, avec un net ralentissement de la croissance démographique (+ 0,2% après 0,8%).

Ralentissement de la croissance démographique en Bretagne. - Aucun(e)
Ralentissement de la croissance démographique en Bretagne. - © Insee

Les Bretons retournent vivre dans les grandes villes

Les villes de plus de 50.000 habitants regagnent des habitants, alors que leur population était en baisse entre 2006 et 2011 : croissance de 0,8% pour Rennes (après - 0,2% entre 2006 et 2011), de 0,1% pour Quimper (après - 0,5%), et de 0,2% pour Vannes (après - 0,1%). La population de Lorient reste stable. Brest voit également sa population augmenter mais l'évolution annuelle reste négative (-0,2% après -0,6%).

Même constat dans les neuf communes bretonnes de plus de 20.000 habitants. Saint-Malo, Lanester ou encore Fougères voient leur population augmenter. Une exception tout de même : Saint-Brieuc, où le nombre d'habitants diminue sensiblement (44.999 soit une baisse de 0,5% entre 2011 et 2016). 

Les communes péri-urbaines tirent également leur épingle du jeu. La population de Saint-Jacques-la-Lande, par exemple, en périphérie de Rennes, augmente fortement (+ 3,8%), comme celle de Guidel près de Lorient (+2,1%) ou celle de Guipavas à côté de Brest (+1,5%).

37 communes bretonnes dépassent le seuil des 10.000 habitants. - Aucun(e)
37 communes bretonnes dépassent le seuil des 10.000 habitants. - © Insee

Ce recensement révèle un ralentissement démographique du centre Bretagne, et à l'inverse, une forte croissance pour l'est de la région et le littoral sud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu