Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La campagne des autotests dans les lycées peine à démarrer en Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Autotests livrés en trop faible quantité ou sans notice en français, difficulté à obtenir l'autorisation parentale, casse-tête organisationnel... Le début de la campagne d'autotests est semé d'embûches pour les lycées auvergnats.

Au lycée Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand, les formations aux autotests ont déjà débutés.
Au lycée Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand, les formations aux autotests ont déjà débutés. © Radio France - Théophile Vareille

La campagne de distribution d'autotests pour les lycéens a péniblement débuté ce lundi 10 mai en Auvergne. Les syndicats dénoncent une mauvaise organisation de la part du ministère de l'Education alors que des soucis de livraison frappent de nombreux lycées

Co-secrétaire de la CGT éducation dans le Puy-de-Dôme, David Aliguen dresse un tableau chaotique de la situation : "Certains lycées n'ont pas reçu assez de doses, d'autres n'en ont pas reçu du tout et certains proviseurs refusent simplement de participer à cette campagne, car c'est irréalisable."

Des livraisons en retard ou insuffisantes

Les livraisons d'autotests vont continuer jusqu'à la fin du mois de mai.
Les livraisons d'autotests vont continuer jusqu'à la fin du mois de mai. © Radio France - Valérie Le Nigen

Proviseur du lycée Albert-Londres à Cusset (Allier) et élu au syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale, Hervé Hamonic n'explique n'avoir reçu que 1900 doses jusqu'à présent, "à peine assez pour le personnel enseignant".

Il attend de recevoir des autotests pour les 1.300 élèves de son établissement, sans savoir quand ils vont arriver, "le ministère nous a prévenu qu'il y avait des difficultés logistiques".

Un véritable casse-tête organisationnel alors que les examens débutent

Une formation d'utilisation des autotests doit être dispensée aux lycéens dans toutes les classes.
Une formation d'utilisation des autotests doit être dispensée aux lycéens dans toutes les classes. © Radio France - Clémentine Sabrié

Même une fois livré, ce proviseur doute de la possibilité de tester tous les lycéens : "Il faut donner une formation aux lycéens sur comment utiliser ces autotests, ici on a 70 classes en demi-jauge, ça fait 140 formations à réaliser pour nos trois infirmières, c'est compliqué."

Difficulté supplémentaire, il faut organiser cette campagne d'autotests en même temps que les examens : "On avait nos premières épreuves pour les BTS ce lundi, explique Hervé Hamonic, et en plus il faut recueillir l'autorisation des parents, il faudrait plutôt que ce soit fait à la maison directement sous autorité parentale."

Des complications inattendues peuvent aussi s'inviter, comme au lycée Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand, où des tests ont bien été reçus, mais sans notice en français affirme David Aliguen, "il y avait une notice en moldave, en coréen mais pas en français".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess