Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La campagne des deniers du culte est aussi lancée en Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Riom, France

La campagne a été lancée dans les 105 diocèses de France. Les prêtres du diocèse de Clermont sont aussi en quête d'argent et multiplient les initiatives pour expliquer leur situation.

Le père Philippe Klockner, curé de Riom
Le père Philippe Klockner, curé de Riom © Radio France - Mickaël Chailloux

C'est une collecte importante pour les paroisses de France, la collecte du denier du culte fait partie d'un rituel pour le diocèse de Clermont. Il consiste en effet à assurer le fonctionnement des églises de la paroisses, et surtout de rémunérer les 80 prêtres, 35 prêtres retraités et 120 personnels administratifs. Les prêtres sont rémunérés de manière centralisée : après la collecte du denier, le diocèse dispatche à tous les prêtres leur traitement (ou salaire). Ce qui leur fait 800 euros par mois pour vivre. 

Le don est déductible des impôts 

Alors il s'agit de faire les fonds de tiroirs. Et de demander aux fidèles et aux paroissiens de donner. Au 1er septembre 2017, la collecte 2017 du denier de l'Eglise était en baisse de 1,3% par rapport à l'année dernière. Et le nombre est en diminution depuis 10 ans. En 2007,l'Église récoltait 1.900.000 euros, aujourd'hui, c'est autour de 1.700.000 euros. "S'il y a une baisse, elle est plus en nombre de donateurs qu'en valeur absolue. Ce qui signifie que les donateurs présents vont donner davantage, deux, trois, voire quatre fois par an" affirme Marc Alexis Roquejoffre, de la communication de l’Évêché de Clermont. Et pourtant, le don est déductible de sa feuille d'impôts.  Le père Philippe Kloeckner, à Riom, a remarqué aussi une baisse au sein de sa paroisse, même si les dons restent dans la moyenne. 

Rivaliser d'atouts pour communiquer 

Pour permettre à de nouveaux donateurs de rejoindre la liste des paroissiens, il n'a qu'un mot à la bouche : "sensibiliser". C'est la tâche donc qu'il s'est fixé. Il envoie donc des dépliants dans les boîtes aux lettres, donne l'information dans les églises lors des messes quotidiennes. Et puis il fait passer le mot aux 500 bénévoles que compte la paroisse de Riom. 

Pourquoi ne pas tenter des modes de communication plus originaux, comme l'histoire de ce père du 12e arrondissement qui chantait lors de l'office ? "Pourquoi pas, on y réfléchit avec mes collègues d'Aigueperse et d'Ennezat" raconte le père Kloeckner, "en espérant qu'en chantant, on arrivera à sensibiliser de nouveaux donateurs". 

Si vous voulez donner, vous pouvez envoyer un chèque par La Poste à Eglise Catholique - Diocèse de Clermont - Association Diocèsaine - 9 rue d'Ambert - 63 000 Clermont-Ferrand ou vous rendre sur le site internet du diocèse de Clermont-Ferrand. Vous pourrez payer par carte bancaire de manière sécurisée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess