Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La canicule entraîne un peu de retard à la CPAM du Var

-
Par , France Bleu Provence

Vous avez peut-être constaté un peu de retard dans vos échanges avec votre Caisse primaire d'assurance maladie ces dernières semaines ? Un serveur informatique a eu un coup de chaud à cause de la canicule entraînant notamment des retards dans la réponse à vos mails.

Un serveur informatique, dont dépendent plusieurs caisses de la CPAM, a souffert de la canicule (illustration)
Un serveur informatique, dont dépendent plusieurs caisses de la CPAM, a souffert de la canicule (illustration) © Maxppp -

Toulon, France

Les fortes chaleurs enregistrées en France en juillet ont peut-être impacté vos échanges avec votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie ! Le 22 juillet dernier, un serveur informatique a connu un coup de chaud à Toulouse. Ce serveur, dont dépendent plusieurs CPAM de France, a été indisponible pendant quatre jours, entraînant des retards dans la prise en charge de vos mails. Les remboursements de santé ont pu également être versés avec un ou deux jours de retard. 

Encore 1000 mails en retard à traiter dans le Var

La CPAM du Var a d'ailleurs adressé un mail à ses assurés pour leur expliquer qu'un problème technique entraînait du retard dans le traitement des mails. Arnaud Boyer, directeur adjoint de la CPAM 83, précise que "les assurés ne doivent pas s'inquiéter : aucun mail n'a été perdu. Nous avons traité la plupart des courriers reçus pendant l'indisponibilité du serveur informatique. Nous devons encore répondre à 1000 mails. Ce sera fait d'ici la fin de semaine." 

La surchauffe du serveur a pu aussi entraîner, selon le directeur adjoint, un très léger retard dans les remboursements : "D'habitude, le délai de traitement des frais de santé est de 4-5 jours. Là, on est passé à 5-6 jours. Les assurés n'ont donc pas attendu beaucoup plus longtemps."