Société

La carte scolaire de la prochaine rentrée se dessine dans le Cher

France Bleu Berry vendredi 10 avril 2015 à 19:23

La carte scolaire du Cher sera définitivement établie après la réunion du 17 avril.
La carte scolaire du Cher sera définitivement établie après la réunion du 17 avril. © Radio France

Dans le Cher, la carte scolaire pour la rentrée 2015 est dans la même tendance que dans l’Indre. Une baisse des effectifs va entraîner la suppression de cinq postes et la fermeture d’au moins 14 classes.

Dans le Cher comme dans l'Indre, la tendance est à la baisse des effectifs , mais dans des proportions moindres. L'éducation nationale table sur 79 élèves en moins dans le premier degré en septembre prochain. Du coup, la nouvelle carte s'organise avec cinq postes en moins, 16 classes devraient fermer dont 14 de façon certaine et deux révisables au vu des effectifs à la rentrée.

Dix fermetures de classes dans le sud-est du département

C'est surtout le sud-est du Cher qui est impacté, avec dix fermetures de classes  ; deux à Saint-Amand-Montrond, une à Lignières, Chateaumeillant, Dun-sur-Auron et Thaumiers. Idem à Vesdun où il resterait un seul professeur des écoles. Un rapprochement doit s'opérer avec l'école de Reigny, le directeur académique souhaiterait monter un regroupement pédagogique, avec Culan, mais le maire de cette commune s'y opposerait. Au sud d'Avord , au sein du regroupement pédagogique d'Osmery Raymond, une classe est sur la sellette . Si elle est supprimée, un enseignant aurait à gérer 30 élèves de quatre niveaux différents. En primaire, des fermetures sont également programmées dans le nord du département ; à Blancafort, Saint-Georges-sur-Moulon, et sur l'agglomération de Bourges, à Trouy, à l'école des Tallery.

Cinq établissements vont gagner une classe

En revanche cinq établissements sont sûrs d'ouvrir une classe supplémentaire  ; en primaire à Vierzon sur Joliot Curie, à Méreau, La Chapelle-Saint-Ursin, Torteron, et à la maternelle des Pijolins à Bourges. Le directeur académique souligne que le taux d'encadrement resterait à 22 élèves par classe , contre presque 24 en moyenne dans la région et en France. Des réunions doivent finaliser cette carte scolaire le 17 avril.