Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La carte secours pour SDF en forme de triangle jaune fait polémique à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse

Une centaine de personnes s’est réunie devant la mairie de Marseille mercredi midi. Ils manifestaient contre une carte secours pour identifier les sans-abris et leur état de santé, symbolisée par un triangle jaune fluo. Un signe de sinistre mémoire. L'inventeur de cette carte, un chauffeur de bus d'Avignon, ne comprend pas cette polémique.

La carte en forme de triangle jaune
La carte en forme de triangle jaune

Cette carte secours a été créée par l'Avignonais Philippe Grivolas en 2006 . Et à Marseille, elle choque. Une manifestation a même eu lieu mercredi devant l'Hôtel de ville. Une centaine de personnes était rassemblée.

Cette carte a été distribuée aux SDF de Marseille et doit être portée de manière visible. Elle détaille leurs nom, prénom, numéro de sécurité sociale, leur état de santé et leurs maladies chroniques.

Plusieurs associations dénoncent une stigmatisation et un problème de confidentialité. Et puis surtout, il y a la forme de cette carte qui ne passe pas et rappelle de sinistres souvenirs : le triangle jaune est comparé à l'étoile jaune imposée aux Juifs pendant la seconde guerre mondiale ou au triangle rose , utilisé par les nazis pour marquer les homosexuels.

Même la ministre de la Santé, en visite justement à Marseille mercredi, s'en est mêlée. Pour Marisol Touraine, "Il n'est pas acceptable que l'état de santé des citoyens soit inscrit sur leur poitrine" . Quant à au triangle jaune, elle a parlé de "caractère désagréable" .

L'incompréhension de l'inventeur de la carte secours

Une polémique que ne comprend pas l'Avignonnais Philippe Grivolas, qui avait créé cette carte après que sa femme allergique à la morphine a failli mourir : les secours ne connaissaient pas son état de santé.

"Si j'avais fait un cercle, on m’aurait pris pour quelqu'un de la secte du Temple solaire. Je ne comprends pas : moi, j’ai fait ça pour éviter les erreurs médicales, pour sauver des vies. Les pompiers d’Avignon trouvaient mon idée intéressante car ils gagnaient du temps. En 2006, Roselyne Bachelot était pour et maintenant ce n’est plus éthique. Je suis carrément écœuré." 

Philippe Grivolas

Choix de la station

À venir dansDanssecondess