Infos

La centrale nucléaire du Blayais de nouveau évacuée, 11 salariés contaminés à très faibles doses

Par Charlotte Coutard, France Bleu Gironde jeudi 25 juin 2015 à 8:01

Centrale nucléaire. Image d'illustration.
Centrale nucléaire. Image d'illustration. © Maxppp

125 personnes ont dû être évacuées ce mercredi de la centrale nucléaire du Blayais. Comme la semaine dernière, le taux de radioactivité a dépassé les seuils autorisés. Onze salariés ont été contaminés à très faibles doses de radioactivité.

Il y a eu de nouveau une évacuation ce mercredi à la centrale nucélaire du Blayais, située à Braud-et-Saint-Louis. 125 personnes ont dû sortir en urgence d'un des bâtiments. Le taux de radioactivité a de nouveau dépassé le seuil autorisé . Le personnel a été examiné, 11 sont contaminés, à des doses de radioactivité très faibles .

Deux évacuations en quelques jours

La semaine dernière déjà, 118 personnes ont dû être évacuées. Les mesures de radioactivité avaient aussi dépassé le seuil autorisé. L'espace de quelques secondes, ce taux était monté à 500 becquerel par mètre cube . Les employés de la centrale avaient été examinés par des médecins, mais ils n'avaient relevé cette fois**** aucune trace de contamination. Ce mercredi, il y a eu contamination.

Une défaillance dans le système

Une enquête technique a été menée, ce qui a permis d'identifier une défaillance sur un système de ventilation et de filtration , du bâtiment du réacteur numéro 4, qui est à l'arrêt depuis le 21 mai en raison de travaux dans le cadre de sa troisième visite décennale. Des travaux qui vont durer tout l'été. Le chantier en question concerne le circuit primaire du réacteur nucléaire, où passe de l'eau contaminée . En principe, il doit être complètement hermétique . Ce n'est pas le cas, il a de nouveau laissé passer ce mercredi des particules radioactives .

L'Autorité de Sûreté Nucléaire inquiète

Les antinucléaires, telle quel'association Tchernoblaye , réclament depuis des années la fermeture de cette centrale en service depuis 1981 . De son côté, la direction explique que les balises se déclenchent à des seuils très bas.

Mais la situation préoccupe l'Autorité de Sûreté Nucléaire . Elle a envoyé un inspecteur sur les lieux pour déterminer les mesures prévues par EDF pour encadrer ce chantier, savoir si elles ont bien été appliquées, et comprendre les raisons des ces deux alertes.

"Ce n'est pas la première fois que ce défaut survient sur ce chantier. L'exploitant devrait être à même d'analyser le retour d'expérience, et de prendre toutes les dispositions pour éviter de nouveaux événements. Ce qui pose donc vraiment question, c'est pourquoi l'exploitant n'a pas été capable d'empêcher que cet événement qui est connu se reproduise sur le réacteur". — Paul Bougon, responsable de l'Autorité de Sûreté Nucléaire à Bordeaux

CENTRALE BLAYAIS

Partager sur :