Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La CFTC s'indigne des propos injurieux publiés au nom de sa section de la Loire

mardi 9 octobre 2018 à 17:29 Par Marie Rouarch, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

La CFTC condamne les propos inadmissibles publiés au nom de la section de la Loire du syndicat sur LinkedIn. Ce week-end, ce compte partage un article injurieux sur Jean-Louis Abécassis, porte-parole de SOS Méditerranée. Le compte "CFTC Loire" sur Twitter, lui aussi suspect, a depuis été suspendu.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Aurélien Morissard

Loire, France

Philippe Louis promet de tirer les enseignements de cette affaire. Une veille sera mise en place également au niveau du service communication de la CFTC pour s'assurer que d'autres détournements de ce genre n'arrive à nouveau.OedIn, un réseau social professionnel, d'un article injurieux, antisémite. Il s'en prend à Jean-Louis Abécassis, le porte-parole de SOS Méditerranée, qui vient au secours des migrants à bord de l'Aquarius.  Le post a depuis été supprimé.

Capture d'écran de la page LinkedIn au nom de "CFTC Loire" - Aucun(e)
Capture d'écran de la page LinkedIn au nom de "CFTC Loire"

L'affaire est mise au jour ce week-end par l'organisation juive B'nai B'rith France. Elle réclame "des sanctions contre le post antisémite" et se réserve "le droit de porter plainte".  La CFTC, de son côté, condamne et mène son enquête : selon Philippe Louis, président du syndicat catholique, les membres de l'union départementale de la Loire se défendent d'être les auteurs de cette publication : "ils disent avoir été piratés. Je leur ai demandé de porter plainte pour usurpation d'identité et abus d'utilisation du sigle CFTC".

La CFTC au niveau national n'est pas en reste : elle a demandé à Twitter de fermer le compte @Cftc42Loire, lui aussi incriminé. " On salit le nom de la CFTC, un nom que l'ai l'obligation morale de protéger", témoigne Philippe Louis. L'organisation syndicale déplore la facilité pour n'importe qui d'ouvrir un compte Twitter ou autre au nom de la CFTC sans pour autant en faire partie, et de l'utiliser pour "diffuser des propos condamnables". "On ne peut pas tout contrôler", regrette le président Louis. Il a tout de même demandé à toutes les instances locales de mener une veille, de vérifier que leur identité n'était pas utilisée à leur insu, de la même manière. Philippe Louis promet de tirer les enseignements de cette affaire. Une veille sera mise en place également au niveau du service communication de la CFTC pour s'assurer que d'autres détournements de ce genre n'arrive à nouveau.

Plusieurs messages de haine selon SOS Racisme 

L'association SOS Racisme de la Loire dénonce ces propos diffusés sur le compte twitter du syndicat CFTC 42. Elle évoque "des messages de haine, [le syndicat] a relayé des tweets de La Manif pour tous, des publications de l'extrême droite ainsi que des illustrations antisémites provenant de sites internet clairement antisémites. Ont également été relayés des tweets anti-migrants".

Le communiqué d'SOS Racisme - Aucun(e)
Le communiqué d'SOS Racisme - SOS Racisme Loire