Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - La CGT dénonce la discrimination syndicale à Eurenco à Sorgues

-
Par , France Bleu Vaucluse

Plusieurs salariés syndiqués à la CGT sont convoqués sans griefs connus par la direction de l'usine de Sorgues (Vaucluse). Le syndicat interpelle le maire et le préfet sur cette pression "intenable" dans une usine d'explosifs où un incident peut mettre en danger la population voisine.

Journée de grève à l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse)
Journée de grève à l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert

La CGT de Vaucluse dénonce une discrimination syndicale à l'usine EURENCO de Sorgues. 300 salariés assemblent des explosifs militaires à Sorgues. Mercredi matin l'accès à l'usine était bloqué : aucun camion n'entrait. Le principal atelier de production était à l'arrêt. Trois salariés syndiqués à la CGT sont convoqués par la direction la semaine prochaine. Le motif de la convocation sera connu le jour de l'entretien. 

La CGT dénonce de la discrimination syndicale car depuis plusieurs mois, d'autres salariés ont été convoqués. La procédure s'est parfois terminée sans sanction mais le syndicat alerte le maire de Sorgues et le préfet car la pression qui pèse sur les salariés aggrave le risque d'incidents à Eurenco. 

La CGT souligne qu'un incident dans une usine qui produit des tonnes d'explosifs peut tourner rapidement à la catastrophe pour les habitants alentours.

"Dans une usine d'explosifs, ce ne sont plus des harceleurs, mais des assassins !" David Tesio - CGT de Vaucluse

La CGT de Vaucluse alerte les autorités car le syndicat redoute les conséquences de ces "vieilles méthodes de management"

David Tesio, le secrétaire de la CGT en Vaucluse souligne qu'à Eurenco, "on travaille avec des produits explosifs. Ici, ce ne sont plus des harceleurs mais des assassins. Je vais interpeller le maire et le préfet car un salarié sous pression, il peut faire une erreur. Ici, une erreur se paie cash ! Un produit qui tombe c'est une explosion. Ce sont des milliers de gens morts. Si ils continuent de mettre la pression sur les salariés, on court à la catastrophe"

David Tesio ajoute qu'on ne joue "pas avec les salariés en général mais encore moins sur un site classé Sévéso pour sa dangerosité".

Élus et syndiqués CGT régulièrement convoqués par la direction

Le délégué central de la CGT à Eurenco note que les trois salariés convoqués sont tous élus ou syndiqués à la CGT. En septembre, d'autres salariés CGT avaient déjà été convoqués. Un des salariés qui doit s'expliquer dans quelques jours avait déjà subi la même procédure il y a un an.

Jérémy Caille constate que "ca devient évident : on ne voit pas d'autres raisons à la convocation à part l'étiquette CGT. Cette discrimination syndicale est intenable. On dénonce les conditions de travail mais il n'y a plus de dialogue social, uniquement des conflits qui se termine devant la Directe (inspection du travail)."

La direction d'Eurenco précise que des salariés non syndiqués sont également convoqués pour manquement au port du masque obligatoire dans l'usine de Sorgues.

David Tesio (CGT 84) et Jérémy Caillé (CGT Eurenco) dénoncent la discrimination syndicale
David Tesio (CGT 84) et Jérémy Caillé (CGT Eurenco) dénoncent la discrimination syndicale © Radio France - Philippe Paupert
Journée de grève à l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse)
Journée de grève à l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Journée de grève à l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse)
Journée de grève à l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
La façade de l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse)
La façade de l'usine Eurenco de Sorgues (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess