Société

La CGT veut créer 4 millions d'emplois avec la semaine à 32 heures

Par Maxime Bacquié, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 20 décembre 2016 à 19:08

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, était ce mardi à Saint-Etienne pour expliquer pourquoi la CGT défend la semaine de 32h.
Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, était ce mardi à Saint-Etienne pour expliquer pourquoi la CGT défend la semaine de 32h. © Radio France - Maxime Bacquié

Alors que la suppression des 35 heures est au cœur des débats à quelques mois de l'élection présidentielle, la CGT prend le contre-pied et lance une grande campagne sur la semaine à 32 heures. Son secrétaire général Philippe Martinez était ce mardi à Saint-Étienne pour expliquer pourquoi.

"Travailler moins, Travailler mieux, Travailler tous". Philippe Martinez a repris ce slogan ce mardi devant 150 militants rassemblés à la Bourse du travail de Saint-Étienne. La CGT lance une grande campagne de communication sur la semaine de 32 heures, alors que la tendance, en ce moment, est plutôt à un allongement du temps de travail. La suppression des 35 heures, c'est notamment une promesse du candidat de la droite pour la présidentielle, François Fillon.

"4 millions d'emplois créés grâce aux 32 heures, ça devrait faire réfléchir ceux qui parlent de réduire le chômage depuis des années" Philippe Martinez

"Cela permettrait à ceux qui travaillent d'être moins stressé et plus appliqué" (Philippe Martinez)

Pour la CGT, le passage à 32 heures, c'est "la seule manière de redonner de l'espoir à l'ensemble du monde du travail". Le syndicat a même chiffré le nombre d'emplois qui pourrait être créé si on abaissait le temps de travail. "On travaille sur le sujet depuis 2 ans, et on peut vous dire aujourd'hui que ça créerait 4 millions d'emplois," assure Philippe Martinez. "Cela permettrait de donner du travail à ceux qui en manquent aujourd'hui et à ceux qui travaillent à plein temps d'être moins stressé et plus appliqué," poursuit-il.

"Pas mon rôle de dire pour qui voter" (Philippe Martinez)

Cette semaine de 32 heures faisait partie du programme proposé par Pierre Larrouturou, fondateur du parti Nouvelle Donne, et candidat à la primaire du PS. Mais il a été recalé. Pas question de toute façon pour Philippe Martinez de soutenir publiquement un candidat. "On veut peser sur la campagne présidentielle, et c'est justement en parlant de ces 32 heures, en parlant de la Loi Travail et des dégâts qu'elle commence à causer dans les entreprises, en parlant d'augmentations de salaires... Mais ce n'est pas mon rôle de dire pour qui voter, les salariés n'ont pas besoin de la CGT pour réfléchir et savoir qui est le plus proche des intérêts qui sont les leurs."