Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Chambre des Notaires de la Gironde choisit la provoc' avec sa nouvelle campagne de pub

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Publiée depuis 48 heures sur les réseaux sociaux, la nouvelle campagne décrite comme "clivante" par les notaires eux-mêmes, a déclenché des centaines de commentaires pour les féliciter ou les accuser de misogynie. Le vice-président de la Chambre Matthieu De Tapol revient sur les raisons de ce choix.

La Chambre des Notaires de la Gironde revendique une communication qui a toujours été décalée sur les réseaux sociaux
La Chambre des Notaires de la Gironde revendique une communication qui a toujours été décalée sur les réseaux sociaux © Maxppp - Maxppp

France Bleu Gironde : " A la rentrée, il n'y a pas que les enfants qui vont retrouver leur maîtresse. Pourquoi avoir choisi cette campagne sachant qu'elle allait déclencher cette vague de commentaires?

Matthieu De Tapol : "Le but était d'interpeller nos clients de manière humoristique sur un sujet grave. Traditionnellement, les notaires de Gironde se distinguent sur les réseaux sociaux par une communication un peu différente de celle des autres. Et puis l'infidélité est un sujet encore largement tabou, mais très courant dans les faits et au coeur des entretiens que nous avons avec nos clients et nos clientes. Dans la mesure où nous sommes tenus au secret professionnel, nous recevons très souvent les confidences des conjoints ou des partenaires, et en qualité de spécialistes en droit de la famille, nous les alertons sur les incidences sur leur vie amoureuse, c'était le sens de cette campagne. 

France Bleu Gironde : Quelle est dans l'ensemble la tonalité des réactions que cette campagne a déclenchées? 

M. De T. : "La campagne est clivante et les réactions ont été conformes au sujet,  c'est à dire elles aussi très clivantes. Ce qui est sûr, c'est que cela créée un débat sur un problème assez peu abordé mais très courant dans la vie des français."

France Bleu Gironde : Pourquoi avoir choisi de montrer la femme trompée plutôt que l'homme trompé?

M. De T. : Et bien car il était plus facile de trouver un jeu de mots en lien avec la rentrée autour du mot maîtresse que du mot amant. Mais sur le visuel de la publication, qui ne doit pas être détaché du slogan, nous avons fait attention à mettre un homme et une femme. Il n'est aucunement question de désigner tel ou telle comme un responsable et nous sommes toujours très sensibles à l'égalité des sexes. Dans notre corporation, il y a 220 femmes et 220 hommes et il ne s'agit pas de froisser qui que ce soit.

France Bleu Gironde : Comment vos collègues femmes ont-elles réagi?

M. De T. : Les avis sont très partagés, mais également chez les notaires hommes. Certaines applaudissent des 2 mains d'autres non. Le but de toutes les façons était de faire débat sur des situations répandues et qui ont de grandes incidences sur le patrimoine des époux. 

Matthieu De Tapol : "Notre but qui était de susciter le débat est atteint"

La nouvelle campagne de communication des notaires de la Gironde
La nouvelle campagne de communication des notaires de la Gironde - Chambre des Notaires de la Gironde
Choix de la station

À venir dansDanssecondess