Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La chambre régionale des comptes épingle l'Office foncier de Corse

mardi 31 juillet 2018 à 16:18 Par Pierre-Louis Sardi et Olivier Castel, France Bleu RCFM

Le fonctionnement de l'Office foncier de la Corse épinglé par la Chambre Régionale des Comptes L'institution, dépendante de l'Agence de Développement économique, accuse un décalage entre ses ambitions et ses réalisations dans le domaine du logement social.

L' Office foncier de Corse sur la sellette
L' Office foncier de Corse sur la sellette © Radio France - Olivier Castel

Des rappels au droit

La chambre de donne pas de recommandation, mais  formule des rappels au droit. L'un d'entre eux concerne la rémunération des agents qui, selon le document, mériterait d'être précisée.

25 millions d'euros de budget

Avec 25 M€ de budget, et des compétences qui vont jusqu'au droit de préemption, l'Office Foncier pourrait faire plus, selon la Chambre régionale des comptes.

Le rapport d'abord le programme pluriannuel d'interventions 2015-2017, qui selon les rédacteurs, "ne quantifie pas ses ambitions en matière de logements et de logement sociaux".

Jean-Charles Vallée directeur général de l'office foncier

"Difficile d'évaluer l'efficacité des actions menées".

La Chambre Régionale des Comptes ne recense que 4 acquisitions réalisées au 14 octobre 2017, pour un montant de 5,3 millions d'euros, soit un peu plus du tiers de ce qui était prévu. Un retard dans les fonctions premières de l'Office qui peut s'expliquer par le fait que celui-ci ne compte que 4 agents sur 9 postes. Le rapport parle de "mauvaise allocation des ressources humaines"

Enfin, la Chambre pointe une "gouvernance hégémonique", avec 63 % des membres du conseil d'administration élus de l'Assemblée de Corse. Pour autant, aucune recommandation n'est faite, seulement un rappel des points de droit, dont le plus significatif porte sur les primes des agents, qui sont à préciser

En réponse, le président de l'Office foncier Jean-Christophe Angelini se dit satisfait, et fait remarquer que la chambre n'a pas pris en compte l'intégralité des actions menées par l'OFC  jusqu'alors.  Il assure que l'office sera plus actif dans le futur, notamment sur le logement social.

Jean-Christophe Angelini, le président de l'Office foncier de Corse