Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarthe : pénurie de rongeurs dans les animaleries

-
Par , France Bleu Maine

Avec les confinements successifs et les périodes d'école à la maison, de plus en plus de familles se tournent vers l'acquisition d'animaux de compagnie. Au magasin Animalis de la Chapelle-Saint-Aubin, la demande de rongeurs a explosé créant une pénurie depuis quelques semaines.

À Animalis la vente de rongeurs a augmenté de 60% depuis le mois de février ce qui a créé une pénurie de lapins et de cochons-d'Inde au sein de l'animalerie.
À Animalis la vente de rongeurs a augmenté de 60% depuis le mois de février ce qui a créé une pénurie de lapins et de cochons-d'Inde au sein de l'animalerie. © Radio France - Jean Rinaud

Au sein de l'animalerie "Animalis", située à la Chapelle-Saint-Aubin, l'espace rongeur semble bien calme. Quelques lapins sont visibles, mais tous déjà réservés par la clientèle. Avec la succession des confinements et les nombreuses périodes de télétravail et d'école à la maison, les parents se sont tournés vers l'acquisition d'animaux de compagnie. C'est en tout cas le constat de Franck Darmon, directeur d'Animalis : "Depuis le mois de janvier, la demande de rongeurs a augmenté de 60% !  Ça fait 30 ans que je suis dans le métier et je n'ai jamais vu ça."

Je pense que c'est l'effet du confinement, les parents veulent occuper les enfants différemment en troquant la télévision ou les jeux vidéos par les animaux et c'est plutôt une bonne chose. 

Un peu de patience pour avoir son lapin ou son cochon d'Inde

Seulement depuis quelques semaines, cette explosion de la demande a créé une vraie pénurie de rongeurs au sein de l'animalerie.  "Les clients doivent impérativement réserver à l'avance s’ils veulent avoir une chance d'obtenir une petite bête. En ce moment on aurait besoin de trente lapins, et on en a reçu que trois. Ce qu'il faut savoir c'est qu'on ne peut pas en demander plus à nos éleveurs. On ne fait pas de l'élevage intensif et l'objectif, c'est d'avoir des animaux en bonne santé, donc malheureusement, c'est le client qui attendra".

Des animaleries qui restent ouvertes durant toute la période du confinement, elles qui sont considérées comme commerce essentiel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess