Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La chasse à la glu est illégale pour le Conseil d'État

Le Conseil d'État juge que cette technique de chasse ne peut pas être autorisée. La technique de capture des grives et merles est traditionnelle, mais le conseil d'État estime que les chasseurs n'ont pas prouvé qu'il n'y a pas de conséquences pour les autres oiseaux.

Une grive
Une grive - Gerard Blokhuis

Le Conseil d'État estime que la chasse à la glu est illégale. Les associations de chasse et les défenseurs des animaux avaient saisi le conseil d'État pour déterminer si cette technique de chasse pouvait être autorisée. 

Conséquence pour les autres oiseaux

Le Conseil d'État estime que chasse à la glu est illégale, car la capture des grives et des merles est contraire au droit européen. Pour le conseil d'État, l'argument de la chasse traditionnelle dans cinq départements (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Vaucluse et Var) ne suffit pas pour obtenir une dérogation

Pour le Conseil d'État, les chasseurs n'ont pas démontré qu'il n'y avait pas de conséquence pour les autres oiseaux capturés accidentellement.

Les chasseurs s'interrogent sur la neutralité du conseil d'Etat

Le président des associations de chasses traditionnelles à la grive dénonce "encore un coup sur la ruralité. Le Conseil d’Etat a cédé aux lobbies anti-chasse. Monsieur Macron avait dit qu’il défendrait le dossier". Eric Camoin s'agace et constate que "Monsieur Macron n’a rien fait et il nous a enterré. Je m’interroge sur la neutralité du conseil d’Etat car depuis 1989 rien n’a changé dans les arrêtés. Cette décision est complètement politique car il y a des échéances électorales politiques." 

  • Chasse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess