Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La chasse au loup est ouverte en Maurienne

mardi 5 août 2014 à 10:40 Par Jules Brelaz, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

Le préfet de Savoie autorise ce mardi l'abattage de deux loups sur douze communes de Maurienne (Savoie) avant le 15 août prochain. Six éleveurs obtiennent par ailleurs le droit d'effectuer des "tirs de défense renforcée". L’Association de protection des animaux sauvages (ASPAS) compte déposer un recours devant le tribunal administratif de Grenoble.

Loup d'Europe
Loup d'Europe © /FERUS - /M.Chatelain

Cette autorisation préfectorale est une première en Maurienne. En 2013, les loups ont attaqué ou tué près de 130 ovins dans les troupeaux savoyards. Six éleveurs auront le droit de procéder à des "tirs de défense renforcée". Parmi ces agriculteurs, Bernard Pautas qui gère un troupeau de 1000 bêtes à Bessans. Une quinzaine de ses moutons ont été tués cette année par des loups.

Bernard Pautas, éleveur à Bessans dont le troupeau a été attaqué cette année (Laura Rouaux)

Ces six éleveurs vont pouvoir tirer sur des loups avec des carabines à canons rayés et lunette de vision nocturne.

"Ce sont des fusils que l'on trouve dans des zones de guerre qui seront utilisés pour le tir du loup qui est rappelons-le une espèce protégée!"

Pierre Athanaze, président de l'ASPAS, Association de protection des animaux sauvages.

"Une décision absurde" , estime l'ASPAS

Pierre Athanaze président de l'Association pour la protection des animaux sauvages (Laura Rouaux)

"On va complétement destructurer la meute en question" , selon Pierre Athanaze, le président de l'association, qui craint de nouvelles attaques contre les troupeaux. L'ASPAS déposera dans les jours qui viennent un recours contre la préfecture de Savoie. Le tribunal admninistratif de Grenoble a déjà donné raison à l'association le jeudi 31 juillet en annulant l'autorisation de tuer un loup en Isère.

Chasse au loup en Maurienne - les explications de Laura Rouaux