Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La chasse aux sangliers est indispensable en Moselle

lundi 14 mai 2018 à 4:03 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Lorraine Nord

Il y a beaucoup trop de sangliers en Moselle ! C'est le constat des chasseurs et de la préfecture. En 2017, 22.000 bêtes ont été abattues dans le département et il en reste encore beaucoup. Nous sommes partis à la chasse avec le président de la fédération des chasseurs.

Pierre Lang, le président de la fédération de chasse de Moselle, se poste en haut d'un mirador pour observer les sangliers.
Pierre Lang, le président de la fédération de chasse de Moselle, se poste en haut d'un mirador pour observer les sangliers. © Radio France - Aurore Jarnoux

Saint-Avold, France

Tout d'abord, il faut se percher à trois mètres de hauteur, dans un mirador, en pleine forêt près de Saint-Avold. Première étape indispensable : le chargement du fusil. Ensuite, il est nécessaire d'observer les environs à la jumelle et d'écouter, sans faire de bruit.

22.000 sangliers abattus l'an dernier en Moselle

Pour attirer les sangliers, Pierre Lang, le président de la fédération des chasseurs du département, a installé à quelques mètres du mirador, un tonneau rempli de maïs. "Ça permet de sélectionner le gibier, on évite de tirer une laie qui mène ses bébés, pour ne pas faire d'orphelins, explique le chasseur. Un sanglier qui a quelque chose d'anormal, c'est lui qu'on tire en priorité."

Un tir résonne au loin. Et deux minutes après, le téléphone de Pierre Lang sonne. C'est son fils qui a abattu un sanglier. "Ils ont tué un jeune mâle d'une trentaine de kilos parce qu'ils ont repéré qu'il boitait", souligne Pierre Lang.

Un million d'euros de dégâts à cause des sangliers

Pour Pierre Lang, comme pour les autres chasseurs, il est très important de réguler la population de sangliers.  Les 40.000 à 50.000 animaux présents en Moselle font chaque année environ un million d'euros de dégâts. "Si il y a davantage de sangliers, les agriculteurs ne pourront plus semer quoi que ce soit, rappelle Pierre Lang. Vous roulerez à vingt à l'heure en attendant de passer entre les sangliers sur la route".

Les femelles ont un taux de reproduction de quatre à cinq marcassins par an, au bout de quelques années, ça devient intenable"- Pierre Lang, président de la fédération des chasseurs de Moselle

Le mirador permet d'observer les sangliers à quelques mètres. - Radio France
Le mirador permet d'observer les sangliers à quelques mètres. © Radio France - Aurore Jarnoux

C'est aussi l'avis de la préfecture de Moselle. D'ailleurs, elle vient de prendre des mesures pour éviter les accidents sur l'autoroute. "Autour de Failly, La Maxe, Thionville et Fameck, il y aura des débroussaillages de zones boisées, explique Georges Bos, le directeur de cabinet du préfet du département.  Il y aura aussi la pose d'un grillage sur plusieurs centaines de mètres, là où généralement sont observés les animaux."

Ces travaux vont coûter plus de 100.000 euros à l'Etat. Ils vont se dérouler cette année, certains d'ailleurs ont déjà commencé.