Société

La cigarette électronique a fait baisser les ventes de vraies cigarettes en 2013

France Bleu mercredi 26 février 2014 à 9:02

La cigarette électronique présente-elle des risques pour la santé?
La cigarette électronique présente-elle des risques pour la santé? © Fotolia.com

En 2013, les ventes de cigarettes ont baissé de près de 8%, ce qui n'était pas arrivé depuis dix ans. Selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies, qui publie cette étude, ce recul est imputable non seulement à la hausse des prix, mais aussi au succès de la cigarette électronique, déjà testé par plus de huit millions de Français.

C'est un recul sans précédent depuis dix ans : en 2013, les ventes de cigarettes ont chuté de 7,6% , révèle ce mercredi le quotidien Les Echos . Les buralistes ont vendu l'an dernier quelque 47,5 milliards de cigarettes, soit 4 milliards de moins qu'en 2012. La dernière fois qu'une telle baisse des ventes avait eu lieu, c'était après les fortes hausses de prix de 2003 et 2004.

Pour l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), cette forte baisse est certes, en premier lieu, liée au prix : "la régularité de l'augmentation des prix au cours des quatre dernières années a porté celui du paquet de cigarettes de la marque la plus vendue à près de 7 euros ". Mais ce n'est pas tout : selon l'OFDT, il y a aussi "l'essor prononcé de la cigarette électronique ". 

Un à deux millions de vapoteurs quotidiens

Selon l'OFDT, un organisme scientifique indépendant, le vapotage a déjà été essayé par entre 8 et 9 millions de Français . Et "un à deux millions de Français l'utiliseraient quotidiennement ". La tranche d'âge des 35-44 ans est celle où l'usage quotidien est le plus répandu. 

La cigarette électonique permettrait de faire baisser "la quantité moyenne consommée par chaque fumeur ", même si les deux tiers des vapoteurs continuent à fumer des cigarettes classiques, selon cette même enquête. En revanche, le vapotage n'aide pas vraiment à arrêter de fumer : dans l'enquête réalisée, seul 1% des personnes interrogées "déclare avoir totalement arrêté de fumer " grâce à la cigarette électronique.

Partager sur :