Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La cité Bel'Air de Colmar change de visage, les travaux de déconstruction ont commencé

mercredi 4 novembre 2015 à 5:46 Par Patrick Genthon et Guillaume Chhum, France Bleu Alsace

Construite dans les années 60, la cité Bel'Air de Colmar est en pleine rénovation. Les barres d'immeubles sont en train d'être détruites. Celle située rue de Hunawihr vit ses derniers instants. Une grue mène en ce moment une opération de grignotage.

La grue a commencé ses opérations de grignotage
La grue a commencé ses opérations de grignotage © Radio France - Patrick Genthon

Colmar, France

Cette barre d'immeuble, située au 25 rue d'Hunawihr  a servit de décor au film "Asphalte " de Samuel Benchetrit, présenté au Festival de Cannes au mois de mai, elle  est en cours de démolition et vit ses derniers instants. Quelques habitants assistent à la scène, "ça fait mal au coeur", explique Louisa Ouchen qui a habité cette barre d'immeuble pendant 30 ans.

Témoignage de Louisa Ouchen qui assiste à la destruction de son ancien immeuble

La grue a entamé ses travaux de grignotage  - Radio France
La grue a entamé ses travaux de grignotage © Radio France - Patrick Genthon

La cité Bel'Air, c'est un  ensemble de 243 logements qui va disparaitre dans le cadre du programme national pour la rénovation urbaine . La ville a obtenu des aides de l'état et de la région pour réaliser cette opération.Une partie a déjà été démolie. Et 76 appartements le sont cette semaine . Il y a encore une dizaine de famille qui résident sur place dans la dernière barre d'immeuble. Ces familles devraient quitter les lieux d’ici la fin de l’année.

Tous les habitants sont relogés, suivant leurs souhaits, par le bailleur social le » pôle Habitat Centre Alsace ».