Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le grand débat national dans la Loire et la Haute-Loire

"La citoyenneté, c'est participer à la vie de ce pays" (Philippe Benedetti, animateur de débat)

dimanche 10 février 2019 à 20:49 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Philippe Benedetti est commerçant à Saint-Just-Saint-Maurice-sur-Loire (Loire), dans le Roannais. Il a aussi été élu local pendant 12 ans sur la commune. Aujourd'hui, dans le cadre du grand débat national, il fait partie des animateurs contactés par la préfecture pour participer à ces rencontres.

Philippe Benedetti fait partie des animateurs de débat dans le Roannais.
Philippe Benedetti fait partie des animateurs de débat dans le Roannais. © Radio France - Octavie Couchard

Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire, France

Quand le sous-préfet de Roanne l'a contacté, Philippe Benedetti a dit oui tout de suite. Comme il est commissaire-enquêteur, il fait partie des animateurs de débats qui se déroulent dans le cadre du grand débat national. Pour l'instant, il ne sait pas ni où ni quand il va devoir animer un débat, mais il se prépare : "_J'ai commencé à regarder le site du grand débat qui est là pour nous aider à organiser et à mettre en place les différents débats. Mais je dirais qu'_on est autodidacte dans cette démarche d'animateur, on n'a pas de formation ni de rencontre, on ne dépend pas de quelqu'un pour être animateur". 

Dans son rôle, il sait que la neutralité est reine : l'animateur de débat ne doit pas donner son avis, mais permettre à chacun de prendre la parole et faire en sorte que la soirée se déroule dans de bonnes conditions. Sa neutralité, Philippe Benedetti espère la conserver. Ancien élu local et actuel commerçant, il connait les risques : "Les gens font des amalgames. C'est un risque, en tant que commerçant, d'être catalogué comme soutien du gouvernement". 

"Un animateur n'est pas organisateur, il a l'obligation de rester neutre" Philippe Benedetti, animateur de débat

Participer à ces débats, c'est un acte citoyen important pour Philippe Benedetti. Pour lui la citoyenneté, ça veut dire beaucoup : "La citoyenneté c'est d'abord l'amour de son pays, et c'est après le respect de ce qui s'y passe, le respect des gens et puis quand on en a la possibilité c'est de participer à la vie de son pays". Un thème qu'il pourra évoquer lors des débats qu'il animera, en concertation avec les organisateurs des différentes soirées.

"La citoyenneté c'est d'abord l'amour de son pays, et c'est après le respect de ce qui s'y passe, le respect des gens et puis quand on en a la possibilité c'est de participer à la vie de son pays" - Philippe Benedetti, animateur de débat

Il attend des résultats de ces débats. D'abord un impact local, "je suis favorable à ce que les gens s'expriment. Une manifestation doit avoir un début et une fin. Aujourd'hui la fin on a un peu du mal à la voir et peut-être que l'outil débat qui a été mis en place va permettre de mettre un terme à ces manifestations". Philippe Benedetti s'engage de manière citoyenne dans ces débats et en réaction à cette crise sociale, et il compte aussi sur l'action du gouvernement : "Je souhaite que ce ne soient pas des observations qui resteront sans réponse. Je souhaite qu'après le gouvernement les prennent en compte une fois la synthèse faite et qu'il en tire des conclusions".

Quatre semaines de débat sur France Bleu Saint-Étienne Loire et La Tribune-Le Progrès

France Bleu Saint Etienne Loire, en partenariat avec La Tribune-Le Progrès, lance un grand débat pendant quatre semaines. Quatre grandes thématiques seront abordées durant ces rendez-vous exceptionnels : la fiscalité, les collectivités, la transition écologique et la citoyenneté. 

Depuis le 21 janvier, vous pouvez témoigner et laisser vos questions sur le répondeur de France Saint-Étienne Loire au 04 77 36 42 42 et sur redaction42@leprogres.fr ouredaction43@leprogres.fr. Rendez-vous tous les jeudis entre 18h et 19h pour une heure de débat sur France Bleu Saint-Étienne Loire.

Donnez vos idées et votez pour celles des autres 

Réforme institutionnelle, pouvoir d'achat, justice fiscale : en marge du Grand débat national, France Bleu lance sa propre consultation avec la plateforme Make.org afin de vous permettre de formuler vos propositions et/ou de voter pour celles des autres. Notre démarche étant indépendante de celle du gouvernement, vos propositions n'ont pas vocation à être communiquées aux autorités.