Société

La CLCV dénonce la présence d'entreprises peu scrupuleuses à la Foire de Tours

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine jeudi 18 mai 2017 à 12:03

La CLCV 37 a déjà enregistré 6 plaintes
La CLCV 37 a déjà enregistré 6 plaintes © Maxppp - PQR

Un couple a été littéralement agressé commercialement par les vendeurs d'une entreprise pourtant en liquidation judiciaire. Bilan : 4.900 euros de préjudice et aucune garantie. La CLCV a déjà enregistré 6 plaintes du même ordre, et s'attend à d'autres litiges d'ici deux semaines.

L'association de consommateurs CLCV, n'est pas tendre quelques jours seulement après la fin de la Foire de Tours. Sans faire de généralité, l'association dénonce des techniques d'achats très agressives. L'association a visité 20% des stands, 150 stands environ, notamment l'espace environnement : panneaux solaires, chauffe-eau thermo-statiques, ou encore isolation et fenêtres nouvelle génération. Dans ce secteur d'activité, et alors que les délais de rétractation n'existent pas sur les foires, les plaintes commencent à arriver, notamment celle d'un couple qui est allé à la Foire pour se balader. Ils sont rentrés chez eux avec une facture signée de 4.970€. Ils voulaient pourtant un simple renseignement sur un stand pour un chauffe-eau thermostatique.

On est pas du genre à se faire avoir comme ça. Mais là, on a un peu été ensorcelé. On a jamais pu se relever. C'est ça que je comprends pas. D'autant plus que la société est en liquidation, donc il n'y aura pas de garantie

Les commerciaux se sont littéralement déchaînés, pendant plus de 2 heures non-stop, pour finalement les faire signer le contrat d'achat. C'est une vente honteuse pour la CLCV, et sa présidente Marie-Claude Fourrier. Elle a demandé un rendez-vous aux responsables de la Foire pour comprendre pourquoi une entreprise en liquidation judiciaire a eu accès à un stand.

Il y a eu dysfonctionnement. Avant de prendre un exposant, on doit regarder tous les paramètres. Et regarder si elle est en liquidation - La présidente de la CLCV

En tout, pour l'instant, la CLCV a eu une demi-douzaine de plaintes de clients mécontents de leur passage à la Foire. Elle en attend d'autres dans les 15 jours qui viennent. On a vu beaucoup de margoulins lors de nos visites sur les stands, explique Marie-Claude Fourrier de la CLCV. Peu de professionnels. Peu questions sensées. On a vu surtout de la vente forcée. Des petits papiers qu'on met de force dans les mains des clients. J'ai jamais vu ça à la Foire.