Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La colère monte en Espagne contre les touristes français "qui viennent se soûler" en pleine pandémie

Le retour en force des touristes alimente depuis quelques jours une vive polémique en Espagne, où les habitants sont toujours tenus à des restrictions de déplacement. Les critiques à l'encontre des Français sont parfois tellement violentes que l'ambassade de France a tenu à réagir.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Philippe Turpin

"Vous pouvez m'expliquer pourquoi nous n'avons pas le droit d'aller saluer nos grands-parents, mais que les Français viennent chez nous se pinter comme des ours ?" Dans son émission diffusée sur Antena 3, le célèbre chef basque Karlos Arguiñano s'emporte contre ce qu'il considère comme une aberration. Alors que les Espagnols n'ont toujours pas le droit de se déplacer d'une région à l'autre, des milliers de touristes, principalement français et allemands, affluent dans le pays depuis quelques semaines. Preuve de l'exaspération grandissante en Espagne, la vidéo a été partagée plusieurs centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des personnalités politiques réagissent

Ces derniers jours, de nombreuses chaines de télévision espagnoles ont diffusé des images de touristes français : certains apparaissent passablement éméchés, d'autres font la fête sans respect des règles de distanciation.  Ces images n'ont pas manqué de faire réagir des personnalités politiques. Mónica García, candidate aux prochaines élections régionales dans la communauté de Madrid, accuse l'actuelle majorité d'avoir "déroulé le tapis rouge à des hordes de Français qui viennent se soûler". 

Dans une tribune au vitriol publiée par le quotidien El Diaro, l'éditorialiste Isaac Rosa fulmine :  "Mais dans quel pays vivons nous ? Il semble que les vacances d'un touriste européen comptent plus que la liberté et les besoins émotionnels ou sociaux d'un citoyen espagnol. Ou pire encore: que les vacances d'un touriste européen importent plus que la santé d'un citoyen espagnol".

des hordes de français qui viennent se soûler

"C’est une situation absolument incompréhensible !", s'emporte également Íñigo Errejón, député d'opposition de la région de Madrid, "Personne ne peut comprendre qu’un Espagnol ne puisse pas aller voir son grand-père à Santander, alors qu’un Allemand de Düsseldorf, lui, peut se rendre à Majorque. Ca n'a pas de sens de nous demander de faire des efforts et en même temps de transformer le pays en bistrot de l’Europe !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'expression "touristes français" tendance sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux espagnols, l'expression "touristes français" est devenu l'un des mots-clés les plus tendances du moment. De nombreux internautes s'amusent à détourner des images avec un message clair : les Français qui viennent en Espagne sont bien plus intéressés par les bars que par les musées. En voici un petit florilège ci-dessous (dans l'ordre : "Deux touristes français débordant de fatigue, visitant 25 musées à Madrid en une journée"; "Jeunes français euphoriques après avoir vu [le tableau] Guernica"; "Un nouveau tableau est en route vers le musée Del Prado, pour être admiré par les touristes français.")

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La violence de certains propos est telle que l'ambassade de France en Espagne a tenu à réagir - non sans ironie - dans un tweet publié ce mercredi : "Pas besoin d'alcool ni de tapis rouge. Comme tous les Européens, les "hordes" de Français aimeront toujours Madrid et l'Espagne. Depuis l'Ambassade, nous continuerons à travailler avec le gouvernement espagnol et toutes les communautés autonomes pour lutter contre la pandémie". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La colère est d'autant plus grande en Espagne que la Semaine Sainte arrive à grand pas. Traditionnellement, les habitants ont l'habitude de se retrouver en famille et de se déplacer d'une région à l'autre. Ces derniers jours, les images de charters déversant des milliers de touristes allemands aux Baléares ont encore fait monter la tension d'un cran. 

Face à ce "deux poids, deux mesures", même la Commission européenne y va de son commentaire ! L'un de ses porte-paroles, Christian Wigand, demande à Madrid plus de "cohérence" dans ses mesures de restriction. Ce que les touristes ont le droit de faire, les Espagnols doivent pouvoir le faire aussi. 

Les chiffres publiés par l'Institut National des Statistiques ne risquent pas d'apaiser les choses. En janvier dernier, alors que les mesures de confinement étaient encore plus strictes qu'aujourd'hui, 117.000 Français se sont rendus en Espagne. Le chiffre est certes en baisse par rapport à janvier 2020, mais seulement de 40%. C'est la preuve que le tourisme n'a jamais vraiment cessé pendant la pandémie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess