Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Commission européenne va proposer la disparition du changement d'heure

vendredi 31 août 2018 à 10:19 Par Thibaut Lehut, France Bleu

La Commission européenne va proposer ce vendredi la disparition du changement d'heure, en hiver et en été, dans l'Union européenne. Le Parlement européen et les États membres devront ensuite se prononcer.

Le changement entre heure d'été et d'hiver, introduit en Europe à l'origine pour réaliser des économies d'énergie, suscite une controverse permanente depuis des années.
Le changement entre heure d'été et d'hiver, introduit en Europe à l'origine pour réaliser des économies d'énergie, suscite une controverse permanente depuis des années. © Maxppp -

C'est la première étape concrète d'un processus qui pourrait bien mener à la disparition du changement d'heure dans l'Union européenne : la Commission va proposer ce vendredi de faire disparaître ce changement, suite à une consultation de plusieurs millions de citoyens européens. 

"Des millions de personnes ont répondu et sont d'avis qu'à l'avenir c'est l'heure d'été qui devrait être tout le temps la règle, et nous allons réaliser cela", a expliqué le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

La Commission n'est pas seule à décider

L'exécutif européen va donc acter sa décision ce vendredi, avant de la soumettre au Parlement européen, qui dans le passé s'était déjà dit favorable à la fin de ce changement d'heure. Les différents États de l'Union européenne devront ensuite se prononcer à leur tour. Si la disparition était définitivement actée, nous resterions à l'heure d'été toute l'année.

Des effets négatifs sur la santé ?

En février, les députés européens avaient souligné que "de nombreuses études (...) ont indiqué l'existence d'effets négatifs sur la santé des êtres humains" de ces changements d'heure en mars et en octobre, même si ces études "n'aboutissent pas à des conclusions définitives". À l'origine de cette résolution, la députée européenne écologiste Karima Delli. "Le changement d'heure semble difficile pour certaines personnes, comme les enfants ou les personnes âgées", avait-t-elle expliqué sur France Bleu Alsace, évoquant les divers problèmes de santé ou de sécurité qu'il peut engendrer, alors que selon elle, les économies d'énergie sont minimes. 

Un changement d'heure en place depuis 1976 

En France, l'heure d'été a été instaurée en 1976, au début du quinquennat de Valéry Giscard-d’Estaing. L’objectif était à l’époque de réaliser des économies d’énergie à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d'heure ont été harmonisées au sein de l'Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l'heure d'été s'effectue le dernier dimanche de mars et le passage à l'heure d'hiver le dernier dimanche d'octobre.