Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La commission sur les abus sexuels dans l'Eglise démarre son tour de France à Lille

-
Par , France Bleu Nord

La CIASE a commencé son tour de France à Lille. Ce vendredi soir, la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise a tenu une conférence, et a rencontré des victimes de prêtres pédophiles pendant le week-end. Son président Jean-Marc Sauvé est l'invité de France Bleu Nord.

Jean-Marc Sauvé, ancien vice-président du Conseil d'Etat, a été nommé président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise
Jean-Marc Sauvé, ancien vice-président du Conseil d'Etat, a été nommé président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise © Radio France - Cécile Bidault

Lille, France

Le premier déplacement de la CIASE avait lieu ce vendredi à Lille. La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise effectue un tour de France, qui a donc commencé par le Nord, et se poursuivra partout en France en 2020.

Cette commission a été créée sous l'impulsion de l'Eglise catholique, qui souhaite faire la lumière sur la pédophilie dont se sont rendus responsables des prêtres. Avec ce tour de France, l'idée c'est de faire émerger des témoignages de victimes qui ont parfois gardé le silence tout au long de leur vie.

Des souvenirs parfois enfouis durant toute une vie

C'est France Victimes, la fédération qui regroupe les associations d'aide aux victimes, qui est chargée de recueillir cette parole. Sa porte parole, Olivia Mons, constate que "beaucoup de personnes nous font cette confiance de nous révéler, pour la première fois, des actes qu'ils ont subi dans l'enfance, il y a des décennies, qu'ils ont parfois oubliés. Ces souvenirs, à la faveur de cet appel à témoignages, sont réactivés".

Pour aider à cette libération de la parole, la CIASE a également mis en place un numéro de téléphone (01 80 52 33 55), et une adresse mail (victimes@ciase.fr). Depuis le mois de juin elle a reçu 3500 témoignages. Ils restent anonymes, et serviront à établir un inventaire, pour que l'Eglise se rende compte de l'ampleur du phénomène. Mais si un signalement à la justice doit être fait, il le sera assure le président de la CIASE.

Après des décennies de silence, la parole commence à se libérer - Jean-Marc Sauvé

Invité de France Bleu Nord ce lundi, Jean-Marc Sauvé, se dit convaincu qu'"une nouvelle page s'est ouverte. Après des décennies de silence, la parole commence à se libérer. Aujourd'hui, il faut aller au-delà de la tolérance zéro, et faire la lumière sur ce qui s'est passé".

Jean-Marc Sauvé a été nommé par la conférence des évêques, mais assure que la CIASE agit "en toute indépendance. Nous avons défini souverainement notre programme de travail. Tout ce que les victimes nous confient servira à l'élaboration de notre rapport, qui sera rendu public. Les données individuelles ne seront évidemment pas extériorisées. Elles seront ensuite remises aux archives nationales".

ECOUTEZ  : Jean-Marc Sauvé, invité de France Bleu Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu