Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La communauté algérienne de Toulouse prévoit une manifestation contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Après Londres, Paris, Montréal, c'est au tour de Toulouse de montrer sa solidarité avec les Algériens qui s'opposent à la perspective d'un cinquième mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika. Une manifestation est prévue ce dimanche place du Capitole à 15h.

Manifestation des étudiants à Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika
Manifestation des étudiants à Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika © Maxppp - Adel Sherei/Wostok Press

Des Toulousains prévoient de manifester le dimanche 3 mars, place du Capitole à 15h. La communauté algérienne toulousaine souhaite organiser une manifestation en écho aux rassemblements des étudiants en Algérie. Ils protestent contre la candidature de l'actuel président Abdelaziz Bouteflika, qui se présente donc pour un cinquième mandat. Le chef d'État algérien est hospitalisé en ce moment en Suisse, à Genève. L'élection présidentielle doit se tenir le 18 avril prochain.

Kamel Hadji fait partie des organisateurs de la manifestation dimanche à Toulouse. Il vient de créer le collectif "Algérie démocratique" : "On dit 'Non au cinquième mandat de Bouteflika, non au système, non au régime'. C'est un président qui règne depuis vingt ans. Il y a quand même eu un million et demi d'Algériens qui se sont soulevés de l'autre côté de la Méditerranée, le peuple ne sent pas serein. Ce sont les inquiétudes du peuple et ce sont nos inquiétudes à nous aussi, Algériens qui vivons en France."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu