Société

La communauté St Martin à Biarritz, pour un bien ?

Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque lundi 17 octobre 2016 à 8:32

L'église Ste Eugénie de Biarritz
L'église Ste Eugénie de Biarritz © Maxppp -

Le retour de la soutane, dans la paroisse "Notre Dame du Rocher à Biarritz", avec la venue de la communauté St Martin. Qu'est-ce que ça a changé pour les fidèles et la société ?

Des curés en soutane, des messes avec du latin, du grégorien. En 2012 l'arrivée de cette communauté provoquait hostilité ou inquiétude ; interrogation pour les mieux disposés. Quatre ans plus tard le bilan est nuancé, certains se sentent "exclus" mais les offices attirent du monde. Où se situent les changements, pourquoi cette césure ?

Francis Ayliès est curé à Bordeaux, il a été parmi les fondateurs de la communauté St Martin avant de s'en éloigner. Pour lui elle répond à une attente de certains croyants, et il pense que les églises pleines de la communauté St Martin videraient en fait les lieux de culte avoisinants. Au contraire, Maurice Franc, le curé de Biarritz a plutôt le sentiment d'être dans un courant majoritaire. C'est un curé en soutane de la communauté St Martin.

Deux visions de l'église

D'où vient-on?

Les curés de la communauté St Martin à Biarritz sont arrivés en 2012. Ils ont changé les habitudes, repris les grandes cérémonies, ce qu'on appelle "la pompe" de l'église, les dorures, l'encens et le chant grégorien. Une arrivée voulue par l'évêque Marc Aillet, membre lui-même de cette communauté, tout comme Francis Ayliès d'origine angloye. Il était à la fondation de cette communauté en Italie avant de s'en éloigner. St Martin, c'est une idée de "vie fraternelle" selon lui, au sein de l’Église, mais derrière les implantations de la communauté St Martin il y a une théologie qui met la hiérarchie en avant.

D'ù vient la communauté?

Le témoignage de Marie Contraires

Deux visions de l'église. Ci-dessous, le témoignage de Marie Contraire, paroissienne de Biarritz, qui se sent exclue. Et le témoignage du curé de Biarritz, Maurice Franc,qui estime qu'il suit la tradition de l'église depuis 2000 ans.

Le témoignage du curé de Biarritz, Maurice Franc

La paroisse de Biarritz "Notre Dame du Rocher" - Radio France
La paroisse de Biarritz "Notre Dame du Rocher" © Radio France - Bixente Vrignon

Partager sur :