Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Communauté urbaine du Grand Reims récupère la gestion de 11 kilomètres de routes

vendredi 5 octobre 2018 à 12:00 Par Victorien Willaume et Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Le Grand Reims a récupéré ce jeudi la gestion de près de 11 kilomètres de routes nationales qui traversent Reims : la RN 44 et la RN 51. Cela va permettre au Grand Reims d'effectuer des travaux.

Les travaux de destruction puis de reconstruction du pont de Witry commenceront en 2022.
Les travaux de destruction puis de reconstruction du pont de Witry commenceront en 2022. © Radio France - Victorien Willaume

Reims, France

La Communauté urbaine du Grand Reims a récupéré officiellement ce jeudi la gestion d'environ 11 kilomètres de routes nationales, qui appartenaient à l'Etat. En contrepartie l'Etat doit verser au Grand Reims environ 5 millions d'euros. 

Il s'agit de la route nationale 44, qui part de l'avenue de Laon pour aller jusqu'à l'avenue Henri Farman, et la route nationale 51, qui va de l'avenue de Champagne jusqu'au pont de Witry. 

Grâce à cette rétrocession, le Grand Reims va pouvoir réaliser des travaux sur ces routes, et notamment sur le pont de Witry. Ce pont en béton est vieux de 83 ans et voit passer plus de 26 000 véhicules chaque jour. Il n'était plus entretenu depuis les années 2000. 

Il sera entièrement reconstruit avec des trottoirs plus larges et une piste cyclable à partir de 2022. Quatre ans d'attente car en premier lieu, la SNCF doit faire des travaux sur les caténaires qui se trouvent à proximité. 

Près de 10 ans de négociations avec l'Etat

Cette rétrocession du pont de Witry au Grand Reims est l'aboutissement de longues années de négociations avec l'Etat, selon Catherine Vautrin, la Présidente du Grand Reims : "Les négociations avaient été ouvertes en 2009, et elles avaient été un peu arrêtées parce qu'il n'y avait pas d'accord sur l'aspect financier. Nous avons repris le dossier en 2014, nous avons nous-même fait faire de nouvelles études et nous sommes retournés voir l'Etat avec des propositions, en disant 'vous n'avez clairement pas les moyens de l'entretenir'. C'est comme ça que nous avons réussi à avancer.", explique-t-elle. L'Etat va payer la moitié de la facture, soit près de 2 millions d'euros. 

Concernant la nationale 44, le Grand Reims a déjà effectué des travaux, juste devant la maison de Champagne Pommery, place Gouraud.