Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La commune d'Ambrault désespère de trouver un médecin

jeudi 31 août 2017 à 20:32 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Il y a 9 mois, la commune d'Ambrault perdait son maire et médecin. Depuis, elle tente toutes les stratégies pour convaincre un successeur de s'installer.

9 mois après la disparition du médecin d'Ambrault, la commune n'a toujours pas trouvé de successeur
9 mois après la disparition du médecin d'Ambrault, la commune n'a toujours pas trouvé de successeur © Radio France - Gaëlle Fontenit

Ambrault, France

Le cabinet médical sent encore la peinture fraîche et certains meubles sont toujours recouverts d'une protection en plastique. Mais personne pour s'y installer. Le maire d'Ambrault, Etienne Aujard, commence à désespérer, mais il refuse de se laisser abattre : "Nous avons fait paraître des annonces dans des revues spécialisées. Nous avons aussi fait rénover le cabinet et nous mettons à disposition une maison pour le médecin qui voudrait bien s'installer... On propose l'ensemble gratuitement pendant un an, puis ce ne sera facturé que 400 euros par mois après ! On finira bien par trouver... c'est pas possible autrement... "

Mais pour l'heure, il doit bien se résoudre à ce triste constat : depuis la mort du médecin de la commune -qui était également le maire- il n'a pas eu d'offres sérieuses pour lui succéder. "_Nous avons reçu une quinzaine de candidatures. Mais ce ne sont que des médecins étrangers qui n'ont pas les diplômes européens pour exercer en France. On a aussi été contacté par un médecin espagnol de 70 ans, qui ne parlait pas français... Ça le faisait vraiment pa_s" soupire Etienne Aujard.

Le maire propose de mettre à disposition gratuitement la maison et le cabinet médical pendant un an - Radio France
Le maire propose de mettre à disposition gratuitement la maison et le cabinet médical pendant un an © Radio France - Gaëlle Fontenit

Situation d'autant plus critique que les communes voisines sont dans des situations plus ou moins comparables et que les médecins des alentours, face à l'afflux, refusent de devenir médecins référents des habitants d'Ambrault. Ce qui met très en colère le maire : "On a tous la carte vitale mais on n'a pas tous les mêmes droits ! Pas de médecins référents, ça veut dire qu'on est pas remboursé pareil. Ce n'est pas juste !".

Une solution provisoire

En attendant de trouver une solution pérenne, Ambrault a accepté la proposition d'un médecin de Châteauroux de venir 2 demi-journées par semaine assurer une permanence. "Nous prenons en charge son secrétariat sur ces périodes et nous lui mettons à disposition le cabinet médical ainsi que tout le matériel gratuitement. Ses frais kilométriques sont remboursés et il touchera une prime pour chaque patient qu'il verra ici" détaille le maire.

Mais l'élu en est convaincu, la solution ne peut venir que de l'Etat. "Nous avons consacré plus de 1.000 euros pour les annonces et 30.000 euros pour la rénovation du cabinet médical. Chaque commune fait la même chose dans son coin. Or, on sait bien que tout le monde n'aura pas de médecins. C'est à l'Etat de trouver une solution ! Pourquoi ne pas mutualiser les fonds et salarier des médecins que l'on obligerait à travailler en zone rurale par exemple ? "

Il n'y a plus qu'à prendre son mal en patience...