Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Confédération nationale du logement en Dordogne critique la fresque de la Marianne à Périgueux

lundi 16 juillet 2018 à 15:55 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord

Le problème pour la Confédération nationale du logement en Dordogne n'est pas de découvrir une Marianne géante sur la façade d'un immeuble du quartier du Toulon. La CNL 24 critique surtout la politique de l'habitat du gouvernement.

Une Marianne géante sera peinte sur la façade de cet immeuble du quartier du Toulon à Périgueux.
Une Marianne géante sera peinte sur la façade de cet immeuble du quartier du Toulon à Périgueux. © Radio France - Willy Moreau

Périgueux, France

La Confédération nationale du logement en Dordogne profite de la venue d'Emmanuel Macron dans le département pour critiquer sa politique en matière de logement social. 

Compensation des APL

Comme vous dévoilait France Bleu Périgord, c'est l'artiste Yz, originaire de la région parisienne, qui peindra une fresque géante de la nouvelle Marianne sur la façade d'un des immeubles du quartier Toulon de Périgueux. 

Cette fresque sera dévoilée jeudi 19 juillet à l'occasion de la venue du président de la République ce mercredi et ce jeudi.

"Pour la venue de M. Macron, on voit un mur tout blanc et derrière des façades noircies par le temps" - Serge Géraud, CNL 24

La CNL 24 profite de la venue du Président pour critiquer sa politique du logement. Serge Géraud, le président, s'insurge notamment de la baisse de 50 euros des APL : "Cette baisse est compensée avec celle des loyers imposée directement aux bailleurs. En terme de recettes, sur un office comme Grand Périgueux Habitat, pour l'année 2018, cela va représenter près de 2,5 millions d'euros en moins de manque à gagner"