Société

La Cornue a toujours la cote dans le Périgord

Par Martin Cotta, France Bleu Périgord jeudi 17 avril 2014 à 21:28

La fameuse Cornue ou Cornuelle, star de Pâques

Star des gourmandises de Pâques, cette brioche est prisée de tous pour les vacances, au plus grand bonheur des boulangeries qui en vendent parfois jusqu'à 200 par jour en Dordogne.

N'imaginez même pas pouvoir acheter une Cornue en fin d'après-midi dans la boulangerie d'Aurore Storini à Coulounieix-Chamiers. Prise d'assaut depuis déjà quelques semaines, ses boulangers ne ménagent pas leurs effort. Guillaume est le mari d'Aurore et ce grand gaillard est aux fourneaux très tôt le matin, pour fabriquer des Cornues notamment : "on tourne à cinquante ou soixante les jours de la semaines et on en vend 250 les jours de rameaux et le dimanche généralement " sourit-il. Et pour cause, cette brioche pure beurre parfumée à l'orange ou au pralin est une tradition vieille de huit siècles ! Depuis en fait qu'un abbé limougeaud n'ait l'idée de la confectionner. "Elle plaît pour son côté moelleux et son onctuosité " explique la patronne, Aurore Storini.

"On en vend 250 les jours de rameaux et le dimanche généralement." — Guillaume, boulanger

En tout cas les habitués de la boulangerie l'ont bien compris : il faut réserver pour pouvoir manger la Cornue le lendemain, sinon la patience est de mise. "J'en ai réservé 25 pour ma famille " s'enthousiaste Isabelle, "je viendrai les chercher demain aux aurores et nous les mangerons juqu'à samedi matin au petit-déjeuner ". Pour une Cornue comptez entre 1 euros et 1 euros 20. Qu'importe le prix, Guillaume le boulanger, est fier de voir que la tradition ne meurt pas : "même si les nouvelles générations ne savent pas trop ce que c'est " analyse t-il. "C'est plus connus de nos grands-parents ". A son comptoir, elle, Clémence admet quand même, que pendant Pâques "les enfants achètent plus de Cornues que de pains au lait " pour l'école. La Cornue serait-elle bientôt la star des récrés ?

"C'est pas bon pour les hanches, mais c'est bon quand même !"

Partager sur :