Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La corrida menacée, même en Espagne

mercredi 12 août 2015 à 10:37 Par Jérôme Plaidi et Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

Le parti espagnol Podemos rejette de plus en plus ouvertement la tauromachie. La corrida est remise en cause dans des municipalités remportées par ce mouvement lors des dernières municipales. C'est le cas à Alicante, à La Corogne, à Palma de Majorque, à Saragosse, mais aussi à Madrid.

Photo corrida
Photo corrida © Vincent Ribera Organisation - Vincent Ribera Organisation

Manuel

La corrida menacée en Espagne par le parti politique Podemos . Ce parti de la gauche radicale, rejette de plus en plus ouvertement  la tauromachie.

C'est ainsi qu'après Barcelone et toute la Catalogne , qui ont interdit les corridas en 2010, la tauromachie est désormais également remise en cause dans des villes remportées par Podemos lors des dernières municipales.

Et maintenant Madrid

Alicante, à La Corogne, à Palma de Majorque, à Saragosse, mais aussi à Madrid, les nouveaux élus ne cachent pas leur hostilité à la corrida. Sans interdire les spectacles, ils annoncent la tenue de référendum ou bien réduisent les subventions qui peuvent être accordées aux organisateurs.

La nouvelle maire de la capitale espagnole a ainsi décidé de supprimer les subventions aux écoles et aux spectacles tauromachiques . Selon Claire Starozinski, la présidente de l'Alliance Anti Corrida, les élus en France devraient prendre l'exemple sur leurs collègues espagnols.

Corrida/ Starozinsky

En visite dans le Gard ce mardi, le premier ministre, Manuel Valls a défendu la corrida .

Corrida Valls

En Espagne, le nombre de corrida est à la baisse depuis plusieurs années, mais selon le producteur de corrida en France et en Espagne, Simon Casas, cette baisse ne signifie pas que la corrida est en perte de vitesse, bien au contraire.  Simon Casas était ce mercredi, l'invité de France Bleu Gard Lozère .

Invite Simon Casas inter