Société

La Corse en quête d'une solution pour traiter ses déchets

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM et France Bleu mercredi 23 septembre 2015 à 11:35

Crise des déchets, manifestation au pont du Fium'Orbu
Crise des déchets, manifestation au pont du Fium'Orbu © Radio France - José Tafani

Les centres d'enfouissement de Prunelli di Fium'Orbu et Vicu sont fermés depuis lundi 21 septembre, et depuis ce mercredi celui de Viggianellu. La Corse ne sait plus quoi faire de ses déchets. La situation est inquiétante. Sans solution rapide, elle pourrait devenir critique.

"L'heure est grave. Les poubelles sont dans la rue. Il faut qu'en sortant d'ici nous ayons une solution". Cette déclaration est celle de Joselyne Fazi. La présidente de l'association des maires de la Corse du sud a organisé  une réunion extraordinaire sur la crise des déchets. 

Réunion extraordinaire organisée par l'association des maires de Corse du Sud - Radio France
Réunion extraordinaire organisée par l'association des maires de Corse du Sud © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Les centres d'enfouissements de Prunelli di Fium'Orbu, Viggianellu et Vicu fermés, la Corse ne sait plus que faire de ses déchets. La communauté d'agglomération du pays ajaccien, comme de nombreuses autres intercommunalités, invite les habitants à conserver pour l'instant leurs  déchets chez eux. Une demande qui pourra être satisfaite un temps, à condition que des solutions interviennent dans de brefs délais.

Barrage filtrant et distribution de tracts

Des solutions, c'est ce que demandent également élus et citoyens de la plaine orientale. Une centaine de personnes a procédé ce matin à des barrages filtrants et une distribution de tracts au pont du Fium'Orbu. Elus et citoyens ont rappelé que Prunelli n'a pas vocation à recevoir toutes les poubelles de la Corse. Ils invitent donc chacun à prendre ses responsabilités pour sortir au plus vite et dans les meilleures conditions de cette crise.

Ségolène Royal fait marche arrière

Les dernières nouvelles ne sont guère rassurantes. Informations rendues publiques par le syndicat de valorisation des déchets de la Corse, le Syvadec, au travers d'un communiqué.

« Les préfets ont informé le SYVADEC que le changement de position de la Ministre de l’Ecologie était définitif, et qu’elle considérait que les conditions n’étaient plus réunies pour défendre l’introduction d’un amendement à la loi littoral. Nous regrettons cette position, qui provoque depuis hier le blocage complet des centres de stockage de l’île,  et en prenons acte.

Face à la situation actuelle de blocage complet des centres d’enfouissement par des collectifs locaux, les services du SYVADEC travaillent à la mise en œuvre de solutions alternatives avec les prestataires du territoire afin de rétablir le service public de collecte et de traitement des déchets dans l’île dans les meilleurs délais et conditions.

 Le SYVADEC a  invité l’ensemble des parties prenantes : l’Etat, la CTC, les élus membres du bureau du SYVADEC, et les représentants des 3 collectifs locaux qui bloquent les sites, à se réunir en table ronde jeudi matin, à 10h au siège de la Communauté de Communes du Centre Corse à Corté, afin d’évoquer les voies et moyens d’une sortie de crise. »