Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Corse épargnée par la sécheresse ?

-
Par , France Bleu RCFM

Alors qu’une cinquantaine de départements nationaux sont déjà en situation de « crise », la Corse n’est pas à ce jour concernée par la sécheresse. Les nappes phréatiques insulaires se sont rechargées en mai dernier. Les réserves seront-elles pour autant suffisantes pour passer l’été ?

Situation de crise pour certains, vigilance sécheresse pour la Corse
Situation de crise pour certains, vigilance sécheresse pour la Corse - @http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr

Corse, France

49 départements sont à ce jour concernés par des mesures de restriction d’eau, selon le site Propulvia. 20 d’entre eux ont été placés en état de « crise ». A l’origine de cette situation : une tendance à la baisse du niveau des nappes souterraines, indique le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM).

Une tendance nationale qui ne concerne pas, pour l’instant, la Corse qui est néanmoins placée en vigilance sécheresse. Les pluies du mois de mai ont été bénéfiques. Elles ont permis de reconstituer les nappes souterraines. 

Attention à la surconsommation 

Mais la reconstitution des nappes, facteur important, n’autorise pas que l’on laisse couler l’eau. Et les fortes chaleurs de ces dernières semaines n’ont pas été favorables à la préservation des stocks. Lors de la semaine de canicule, ce sont 2,9 millions de m3 qui ont été consommés. Un niveau de consommation exceptionnel mais inquiétant, surtout en ce début de période estivale qui invite à la plus grande prudence. La Corse a ainsi pris, en l’espace de quelques jours, trois semaines d’avance sur ses réserves. 

Une situation globale qui sera évoquée à l’occasion du comité sécheresse de ce jour, réunion qui pourrait être synonyme des premières restrictions pour la Corse.