Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Corse se soulève contre la dérive mafieuse

-
Par , , France Bleu RCFM, France Bleu

Trente personnalités insulaires sont à l’origine du tout nouveau collectif opposé à la dérive mafieuse en Corse. Le collectif « Maffia nò, a vita iè » souhaite mobiliser fortement la population, attend un engagement total des politiques dans ce combat et demande à l’Etat d’assumer ses responsabilité

Le collectif contre la dérive mafieuse de la Corse porté sur les fonds baptismaux
Le collectif contre la dérive mafieuse de la Corse porté sur les fonds baptismaux © Radio France - Olivier Castel

Nous partîmes à trente pour nous retrouver … ? L’avenir nous le dira. Mais le collectif contre la dérive mafieuse de la Corse est sur les rails. A la tribune, autour de Léo Battesti, plusieurs personnes : des artistes, des chefs d’entreprises, des associatifs … en attendant que Monsieur et Madame « tout le monde » viennent grossir les rangs et crient avec plus de force encore leur rejet d’une Corse « criminelle ».

L’actualité de ces derniers mois a suscité ce « soulèvement ». Assassinats, incendies criminels, mitraillages, c’en est trop. "A Vita iè, a maffia nò".  Le message est on ne peut plus clair. Une tribune, détaillée, a été envoyée aux médias nationaux et internationaux. Si elle fait état, en premier, du souhait d’une grande mobilisation citoyenne, elle attend l’engament total de tous les responsables politiques et demande à l’Etat d’assumer ses responsabilités.

Le collectif contre la dérive mafieuse de la Corse est sur les rails

L'assemblée de Corse s'empare du dossier

La question de la violence s'invite à l'assemblée de Corse. Ce n'est pas la première fois. Mais le contexte l'impose. Les discussions du jour sont attendus. Mais à la demande du président du conseil exécutif, une session extraordinaire sur cette même thématique sera organisée dans les toutes prochaines semaines. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess