Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

« La criminalité est entrée dans la cour publique en Corse »

-
Par France Bleu RCFM

Cette déclaration est celle de Jean Nicolas Antoniotti, invité le jeudi 14 mai de l’émission «les petits déjeuners avec » de France Bleu RCFM. Il est président du conseil de surveillance de Femu Qui SA, société à capital risque créée en 1992. Il est aussi président d'une société d'ingénierie du bâtiment et de construction.

Jean Nicolas Antoniotti
Jean Nicolas Antoniotti © Radio France

« Il y a, en Corse, des endroits ou l’on ne peut pas travailler », c’est ce que déclare Jean Nicolas Antoniotti. L’entrepreneur sait de quoi il parle quand il évoque le travail dans ce domaine. Pour lui « le constat c’est que l’Etat ne fait aucun travail. Il y a des endroits où vous ne pouvez pas aller travailler, parce que ce sont des endroits qui sont captés par des groupes dont la violence est le moyen de négociation et de pression et ce sont des gens qui ont des interactions directes avec des organisations politiques et des groupes politiques qui sont au pouvoir, et qui ont beaucoup de pouvoir en Corse  »

 

JN Antoniotti - Mafia

Au chapitre des transports, à la question « Pourquoi n'avez-vous pas lancé une OPA sur la SNCM ? La maitrise des transports, pour la Corse, c'est une action concrète de développement » Jean Nicolas Antoniotti a révélé que Femu Qui avait été sollicité pour entrer au capital de la SNCM.

JN Antoniotti SNCM

Enfin, Jean Nicolas Antoniotti est aussi un patron. A ce titre, il souligne qu’ailleurs, ce n’est pas mieux qu’en Corse. 

JN Antoniotti - Patron

L’Article 1er du Préambule de la Charte de Femu Qui : « La Société Epargne Emploi «Femu Quì S.A.» inscrit son action dans une démarche au service des intérêts collectifs du peuple corse (corses d’origine et corses d’adoption), ses hommes et ses femmes, sa culture, sa terre, ses ressources, ses valeurs. Femu Quì S.A. veut contribuer à rétablir la confiance entre le peuple corse et son économie. Elle n’a pas pour vocation à résoudre l’ensemble des problèmes économiques posés à la Corse, elle vise à créer une dynamique collective autour d’actions concrètes de développement. »

La société à capital risque fait appel à l’épargne populaire corse pour la réinvestir dans l’île. Depuis 2002, ce sont plus de 1000 emplois accompagnés dont 500 nouveaux, et plus de 50 entreprises aidées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess