Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La maire du XXe arrondissement de Paris demande aux habitants de cesser les délations pour non-confinement

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La maire LREM du XXème arrondissement de Paris demande aux habitants de cesser les messages de délation pour non respect du confinement. Les appels encombrent le 17, réservé aux appels urgence.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Alexandre Marchi

Frédérique Calandra, maire LREM du XXe arrondissement de Paris a écrit à ses administrés afin de mettre un terme aux dénonciations qui se multiplient depuis le début du confinement : "nous avons eu une avalanche de dénonciations, des appels, beaucoup de mails, de photos envoyées, de saisines adressées par Twitter…"

Elle demande aux gens de cesser d’appeler la police via le 17 afin de ne pas l’encombrer. "Ce canal doit rester disponible pour les appels urgents", rappelle-t-elle.

Si certains signalements sont justifiés, ils ne doivent pas pour autant passer par ce canal, explique la maire, invitée de France Bleu Paris ce mardi : "Nous avons mis en place, en collaboration avec la police, _un numéro spécial qui permet de contacter une cellule d'écoute et de traitement des doléances_. Un service de trois à quatre agents basés au commissariat du XXème arrondissement. Cette cellule est en contact avec une centaine de citoyens qui font remonter les informations régulièrement". 

Frédérique Calandra, maire PS du 20è arrondissement
Frédérique Calandra, maire PS du 20è arrondissement © Maxppp - Christophe Morin

Si certains appels se justifient, ils ne doivent pas pour autant passer par le 17

Frédérique Calandra comprend que des témoins préviennent la police, "par exemple quand vous avez des dealers de drogues qui continuent à œuvrer en bas de chez vous et ne sont pas confinés, qui plus est en se bagarrant et en poussant des hurlements, c'est effectivement extrêmement désagréable à supporter, surtout quand vous êtes coincé chez vous, ou _quand vous avez des vendeurs de cigarettes de contrebande, je comprends qu'on puisse prévenir la police_".

Mais la maire du XXème arrondissement évoque également sur France Bleu Paris des "appels plus fantaisistes" de dénonciation : "Des habitants qui prennent des photos, depuis leur fenêtre, de parents avec enfants en bas âges sortis pour se dégourdir les jambes. Et ils les envoient à la police". Elle rappelle d'une part que ce procédé est illégal et comprend par ailleurs le besoin de ces familles de s'aérer un peu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu