Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La délinquance en baisse à Paris et dans la petite couronne en 2020

-
Par , France Bleu Paris

La préfecture de police de Paris note une baisse générale de la délinquance en 2020, à Paris et dans les départements limitrophes de la capitale. Trois grands indicateurs sont à la baisse : les atteintes aux biens, les atteintes à l'intégrité physique et les infractions économiques et financières.

Contrôles policiers sur le canal Saint-Martin à Paris pour le respect de la distanciation sociale (Covid-19). 23 mai 2020.
Contrôles policiers sur le canal Saint-Martin à Paris pour le respect de la distanciation sociale (Covid-19). 23 mai 2020. © Radio France - Valentin Dunate

La préfecture de police annonce, dans un communiqué, une baisse générale en 2020 des chiffres de la délinquance à Paris et dans les départements de l'agglomération parisienne (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis). 

Trois indicateurs en baisse

Parmi les indicateurs en baisse en 2020, les atteintes aux biens, qui regroupent les vols, les actes de vandalisme ou encore l'abus de confiance, ont diminué de 20,8 %, et plus spécifiquement de 26,8 % à Paris. Le nombre de cambriolages recule de près de 10% sur les quatre départements. 

Le nombre d'homicides baisse de 6,5% sur le territoire et de 36,5% à Paris. Ce qui porte à une diminution de 8,8% en 2020 des atteintes volontaires à l'intégrité physique, appellation qui regroupe les actes de violences à la personne, de harcèlement et la mise en danger des personnes. 

Enfin, troisième indicateur, les infractions économiques et financières (les faux et contrefaçons, les falsifications de cartes de crédit ou de chèques, par exemple) ont également baissé en 2020 de 12,6% sur l'agglomération parisienne. 

Premier bilan de l'amende pour usage de stupéfiants

La préfecture de police a également établi 5.170 amendes pour usage de stupéfiants entre les mois de septembre et de décembre 2020, l'amende forfaitaire ayant été généralisée au 1er septembre. 

Concernant les violences intrafamiliales, le nombre de plaintes déposées est en baisse en 2020, mais la police est davantage intervenue pour des différends familiaux, notamment pendant les périodes de confinement. 

La police note dans son communiqué que l'épidémie de Covid-19 "a fortement modifié l'activité des services de police", qui ont inclut dans leurs missions les opérations de contrôle du respect des mesures sanitaires. Depuis le début de la crise, 3 millions de contrôles ont été effectués à Paris et dans les trois départements limitrophes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess