Société

La départementale 9 entre Oloron et Monein : l'éternel chantier

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn vendredi 11 novembre 2016 à 17:49

Le panneau de fin de chantier provisoire vieux de 8 ans
Le panneau de fin de chantier provisoire vieux de 8 ans © Radio France - Daniel Corsand

Cette route est dans la liste des points noirs de l'association 40 millions d'automobilistes. Lédeuix, Cardesse et Monein, les communes traversées croisent les doigts et rongent leurs freins

L'association 40 millions d'automobilistes publie ce vendredi la carte des points noirs des routes. Une carte abondée par les usagers qui cible tous les endroits mal entretenus et dangereux. Sur cette carte notre département est bien sûr représenté, avec pas moins de 220 signalements. Ça peut être un nid de poule ou un dos d'âne trop haut. Ou des tronçons qui posent des problèmes plus importants. Par exemple la départementale 9, qui relie Oloron et Monein en passant par Lédeuix et Cardesse.

Un chantier engagé il y a 10 ans

C'est un axe très fréquenté entre la vallée d'Aspe et le bassin de Lacq. Il y passe 180 poids lourds par jour, dont beaucoup qui transportent des matières dangereuses. C'est une route étroite, vallonnée et très sinueuse, et dont la rénovation traîne en longueur depuis plus de 8 ans maintenant. Cette année, trois camions se sont couchés sur la chaussée.

Une épingle à cheveux juste avant d'arriver à Lédeuix - Radio France
Une épingle à cheveux juste avant d'arriver à Lédeuix © Radio France - Daniel Corsand

Des qu'on croise des poids lourds il faut se serrer très fort. J'ai cédé une parcelle à Cardesse, comme ça je n'ai plus à prendre aucun risque sur cette route.

— Olivier Hauret, agriculteur et adjoint au maire de Lédeuix

Olivier Hauret ne prend plus cette route en tracteur

Il ne manque que l'argent

Depuis 2006 il est question de moderniser cette route. Un quart a été rénové. Mais depuis 2008, le chantier est arrêté. On se contente en ce moment de combler les bas cotés par endroit, pour éviter les pertes de contrôle et permettre à deux poids lourds de se croiser. Le marquage au sol est souvent insuffisant, et dans les montées et les descentes, il n'y a pas de glissières de sécurité. Toute les études ont été faites. Le foncier nécessaire a été acheté. Il manque juste les fonds pour financer le chantier. C'est la réponse désabusée des services du conseil départemental aux élus de Lédeuix.

Le problème c'est qu'on est à 180 camions/jours. On nous dit qu'il n'y a pas de moyens comme dans tous les départements de France. C'est inquiétant.

— Bernard Aurisset le maire de Lédeuix

La colère de Bernard Aurisset, le maire de Lédeuix

Une stèle rappelle un tragique accident sur le CD 6 près de Lédeuix - Radio France
Une stèle rappelle un tragique accident sur le CD 6 près de Lédeuix © Radio France - Daniel Corsand