Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Dépêche du Midi a 150 ans et tente de se réinventer quotidiennement

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le 2 octobre 1870, la Dépêche du Midi naissait à Toulouse. Le titre est aujourd'hui, en audience, le deuxième de la presse quotidienne régionale en France. La Dépêche du Midi qui mise de plus en plus sur le numérique, notamment depuis le confinement.

Depuis quelques mois, le dimanche, la Dépêche prépare son anniversaire en ressortant des archives.
Depuis quelques mois, le dimanche, la Dépêche prépare son anniversaire en ressortant des archives. © Radio France - SM

Ce 2 octobre, on souffle les bougies d’un journal qui nous accompagne au quotidien. La Dépêche du Midi a 150 ans. Elle est présente aujourd’hui dans 10 départements du Sud-Ouest via 16 éditions. 

.
. - .

Des nouvelles du front 

Pour revenir à la genèse, il y a 150 ans, en 1870, la France est en guerre contre les Prussiens. On a du mal à savoir ce qui se passe au front. Des dépêches sont envoyées par les officiers et collées sur les murs du Capitole, à Toulouse. Pour mieux informer les Toulousains, une poignée d’hommes décident de les imprimer et de les vendre. La Dépêche est née. 

125.000 journaux par jour 

Et depuis, elle n’a cessé d’évoluer. L’heure de gloire, c’est après la Seconde Guerre mondiale. Plus de 300.000 journaux vendus par jour. Aujourd’hui, les chiffres sont bien plus bas : 125.000 journaux par jour annonce l’OJD (Office de justification de la diffusion). Des chiffres en perte de vitesse avec moins 4% de ventes par an. 

Mais le titre reste sur la deuxième marche de la presse quotidienne régionale (PQR) derrière Ouest-France. Avec 8,4 millions de fidèles si on cumule les lecteurs du print (le papier) et le numérique. D’ailleurs, ce dernier a fait un bon lors du confinement. Il y avait 50 millions de pages vues en février dernier. Il est passé à 100 millions de page par mois en mars. Et une partie des nouveaux lecteurs sur le web sont restés.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess