Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La dépénalisation du cannabis fera reculer la délinquance" assure le député François-Michel Lambert

-
Par , France Bleu Provence

Après une série de règlements de comptes à Marseille sur fonds de trafic de stupéfiants, le député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert, qui se bat pour la dépénalisation du cannabis, estime que c'est une solution pour faire baisser la délinquance dans les cités.

Le député écologiste François-Michel Lambert lors de la marche pour la légalisation du cannabis à Paris.
Le député écologiste François-Michel Lambert lors de la marche pour la légalisation du cannabis à Paris. © Maxppp - Vincent Isore

Il se bat depuis des années pour une consommation "régulée" et "encadrée" du cannabis en France. Le député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert estime que cela ferait baisser le trafic de drogue et par conséquent, pourrait être une solution pour faire baisser les règlements de comptes. Pour cela, le député avance des chiffres de la consommation en France : "On estime qu'il y a un million de consommateurs au quotidien, cinq millions réguliers et cela touche un adulte sur trois. Et aujourd'hui le seul accès à ce cannabis, c'est par la voix des trafiquants qui en profitent et qui sont aujourd'hui extrêmement structurés".  

Cinq millions de consommateurs réguliers en France

François-Michel Lambert assure également que l'encadrement de la consommation entraînerait une baisse de délinquance comme c'est le cas, selon lui, dans les autres pays : "Si certains souhaitent consommer du cannabis il faut leur donner accès à ce produit non pas par des trafiquants mais par un réseau, et à ce moment là, ce qu'on a vu dans tous les autres pays, il y a un recul. Un recul de cette délinquance du quotidien de ce harcèlement que nous pouvons vivre dans toutes les rues de France".  

Reste une interrogation importante : est-ce que si le cannabis était légalisé les dealers ne proposeraient pas d’autres drogues ? Sur ce point le député est catégorique : "Vous pensez aujourd'hui que les dealers arrivent qu'avec leur cannabis ? Ils arrivent avec des produits autres : l'héroïne, la cocaïne... La légalisation dans tous les pays entraîne une baisse de la consommation et une baisse de délinquance"

"Ça ne va pas être le miracle contre la délinquance, mais ça va être un nouveau moyen d'agir, parce qu'on va déjà faire baisser l'intensité." - François-Michel Lambert 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess