Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La députée LREM d'Arles, Monica Michel, demande à Gérald Darmanin des moyens pour les forces de l'ordre

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Gard Lozère

Monica Michel, députée de la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône (Arles) écrit au ministre de l'intérieur Gérald Darmanin pour demander plus de moyens pour les forces de l'ordre pour répondre à la violence en hausse selon elle.

Monica Michel a écrit à Gérald Darmanin pour évoquer la loi de finances.
Monica Michel a écrit à Gérald Darmanin pour évoquer la loi de finances. © Maxppp - Alexis Sciard

Dans une longue lettre adressée au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, Monica Michel, députée de la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône (Arles) évoque la violence et la délinquance en hausse un peu partout. Elle demande quelles sont les mesures envisagées par le gouvernement, notamment dans le projet de loi de finances 2021, afin d’améliorer les conditions de travail des forces de l'ordre car pour elle aujourd'hui, il y a urgence. 

"L’Été qui s’achève ne pourra que laisser un goût amer. Plusieurs policiers et gendarmes tués en service, la plupart à cause de comportements routiers criminels, un chauffeur de bus mort sous les coups, une infirmière passée à tabac, un pompier visé par balles..(...) Les comportements violents tendent à se multiplier dans l’ensemble de la société, sur l’ensemble du territoire, signe d’une désinhibition qui se répand."

Et pour répondre à cette urgence, Monica Michel estime que des moyens humains ne suffiront pas forcement, ni même des moyens matériels "Ça ne peut pas être que du chiffre, que de l'effectif, c'est un ensemble de choses". Mais la députée assure tout de même qu'un renfort humain est une mesure qui sera toujours efficace, elle rappelle d'ailleurs l'annonce du ministre de l'Intérieur mardi dernier à Montpellier dans l' Hérault : l'envoi de 30 policiers supplémentaires. 

Dans son courrier Monica Michel dresse un constat plutôt noir de la situation actuelle : "Une échelle de la délinquance et de la gravité des faits commis s’est installée dans l’esprit des Français, créant ainsi un sentiment d’injustice. Ainsi, casser dans une manifestation est moins grave que mettre le feu à une voiture en banlieue. Face à ces réalités que vivent nos forces de l’ordre au quotidien, permettez-moi Monsieur le ministre de vous demander quelles sont les mesures envisagées par le Gouvernement, notamment dans le projet de loi de finances 2021" 

Et si la députée est d'accord pour dire qu'il faut aujourd'hui une politique globale, aussi pour lutter contre la délinquance et la violence, comme plus de moyens dans les centres éducatifs par exemple. Selon elle, les chiffres actuels ne sont pas le résultat de l'échec d'une politique globale. 

"Il y a déjà des efforts considérables qui sont faits au niveau de l'éducation et de l'apprentissage mais dans les communes il y a un pouvoir réglementaire de police qui revient aux maires et c'est grâce à ce travail commun que nous arriverons à avoir des résultats."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess